Honorable Saikou Yaya Barry, secrétaire administratif de l’UFR

Comme annoncé précédemment, le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, a annoncé une batterie de mesures gouvernementales destinées à accompagner les populations pendant cette période de coronavirus. Ces mesures sont, entre-autres, la prise en charge des factures d’eau et d’électricité pour trois mois, à partir de ce mois d’avril, la gratuité du transport public (Bus et train Conakry Express) et bien d’autres initiatives.

Interrogé à ce sujet par un reporter de Guineematin.com dans la matinée de ce mardi, 7 avril 2020, Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR), dénonce un copier-coller qui n’est pas adapté aux réalités de notre pays.

L’annonce de la prise de ces mesures d’accompagnement est diversement appréciée. Pour les opposants au régime Alpha Condé, tout ceci n’est que cosmétique, à l’image de Saïkou Yaya Barry de l’UFR. « Kassory est entrain de copier ce que les autres pays ont fait. En réalité, ils n’ont aucune mesure réelle qu’ils peuvent prendre pour la population guinéenne. Sinon aujourd’hui, quel est le nombre de familles qui reçoivent de l’eau dans notre Guinée parce qu’il parle de la Guinée. L’adduction d’eau c’est où en réalité ? Les gens ont des forages en grande partie. Les bidons jaunes se promènent partout à Conakry. »

L’autre annonce du Premier ministre que dénonce Saïkou Yaya Barry est celle relative au loyer sur les bâtiments publics et privés « qui sont bloqués d’avril à décembre 2020 ». Pour le secrétaire exécutif de l’UFR, cette mesure pourrait opposer propriétaires de maisons et locataires. « Kassory cherche à opposer les locataires et les propriétaires des maisons à Conakry. On ne peut pas savoir aujourd’hui en Guinée, statistiquement, quel est le nombre de locataires dans ce pays et quel est le nombre de propriétaires de maisons dans ce pays. Le gouvernement n’a pas ces statistiques. Donc, il cherche à opposer les uns aux autres », soutient-il.

Parlant de la gratuité du transport public, le secrétaire exécutif de l’UFR dit qu’il n’y a même pas de transport public dans ce pays. « Est-ce qu’il y a un transport interurbain tenu par l’Etat en Guinée ? Ça n’existe pas. Le peu de bus donnés par la Turquie, plus de la moitié ne fonctionne pas. De quel soulagement Kassory est entrain de parler pour la population ? En annonçant les 3000 milliards qu’ils disent avoir pour alléger la souffrance des populations, je vous dis qu’il n’y a presque rien qui reviendra à cette population. J’aimerai bien qu’il me parle des fonctionnaires de l’Etat pour dire que leurs salaires doivent être doublés, que les salaires des enseignants vont être doublés pendant cette période. J’aimerai bien qu’on nous dise comment ils peuvent effectivement surveiller ces mesures sur le terrain. Rien de tout ça. Ce n’est que du tape à l’œil pour faire croire à la population qu’ils sont entrain de faire quelque chose ou bien qu’ils peuvent faire quelque chose. En réalité, rien de tout ça n’est applicable de façon correcte et directe vis-à-vis des populations », martèle Saïkou Yaya Barry.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin