Dr Ousmane Kaba, président du PADES

Comme annoncé précédemment, par un décret publié hier, mardi 11 août 2020, le président Alpha Condé a fixé la date de l’élection présidentielle en Guinée au 18 octobre prochain. Ainsi, le chef de l’Etat guinéen a confirmé, malgré les griefs de l’opposition contre le chronogramme électoral (entre autres), la date qui avait été proposée par la commission électorale nationale indépendante (CENI). Cette attitude du président de la République ne laisse pas indifférent les acteurs politiques de l’opposition.

Joint au téléphone dans la matinée de ce mercredi par un reporter de Guineematin.com, le président du PADES a dit n’avoir pas été surpris par cette décision de l’actuel locataire du palais Sékhoutouréyah. Cependant, Dr Ousmane Kaba espère que la maturité des guinéens l’emportera sur les ambitions personnelles d’Alpha Condé.

« Moi, je trouve qu’il (Alpha Condé) ne change pas. Il est le même, il fait les choses selon son propre calendrier. Il n’écoutera personne de toute façon. Donc, moi, je ne suis pas surpris. Ce qu’on peut espérer simplement, c’est que le peuple de Guinée va se réveiller et voter massivement contre lui, comme ça s’est passé ailleurs », a dit Dr Ousmane Kaba.

Comme on le sait, Dr Ousmane Kaba est le candidat désigné du PADES pour la prochaine élection présidentielle en Guinée. « Le PADES participera à cette élection avec ou sans Alpha Condé », avait-il avertit au moment de la forte tempête d’interrogations sur la position de l’opposition par rapport à une éventuelle candidature du président Alpha Condé pour un troisième. Cette position lui avait d’ailleurs valu d’être sévèrement critiqué par ceux qui estiment que le combat contre Alpha Condé ne se gagnera pas dans les urnes…

A rappeler que le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC)- dont le PADES est toujours membre- a déjà annoncé son intention d’organiser des manifestations de rue pour chasser le président Alpha Condé du pouvoir et préserver ainsi le principe de l’alternance démocratique chèrement acquis par le peuple de Guinée.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin