Lutte contre le 3ème mandat d’Alpha Condé : le FNDC « prend acte » du « retrait » de l’UFDG et Cie

Ce n’est donc pas une suspension, ni une exclusion qui sont finalement prononcés ; mais, un « retrait » ! A l’issue de sa plénière de ce mercredi, 09 septembre 2020, le Front national pour la défense de la Constitution a officiellement annoncé son divorce d’avec les partis politiques qui ont fait acte de candidature à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain.

Cette annonce était très attendue puisque ce divorce ne peut pas être sans conséquence, d’autant plus que des partis politiques, comme l’UFDG, apportent non seulement en moyens financiers et matériels au combat du FNDC. Mais, il y a surtout des quartiers, des districts et des communes où plus de 80 pour cent des manifestants sont responsables, militants ou sympathisants du principal parti de l’opposition guinéenne.

D’ailleurs, malgré le leadership du FNDC, les blessés et autres victimes des manifestations sont toujours conduits au domicile du président de l’UFDG, preuve (s’il en était besoin) que dans la mentalité des manifestants, c’est pour et au compte de Cellou Dalein Diallo qu’ils affrontent les forces de l’ordre dans la rue contre un troisième mandat du président Alpha Condé…

Bref, si le départ de l’UFDG et des autres partis politiques engagés dans la course pour la magistrature suprême de la Guinée est un vrai divorce, les mobilisations du Front national pour la défense de la Constitution prendraient un coup.

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo est au QG du FNDC pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS