Fodé Oussou de l’UFDG : « c’est comme si Alpha Condé veut organiser un crime parfait »

Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG

La prorogation de l’état d’urgence sanitaire à deux jours du lancement de la campagne électorale pour la présidentielle du 18 octobre ne laisse pas indifférent  les partis politiques engagés dans la compétition. Dans un entretien accordé à un journaliste de Guineematin.com hier, mercredi 16 septembre 2020, le vice-président de l’UFDG rassure que sa formation politique ira bien en campagne pour rencontrer les Guinéens de tous les bords.

Dr Fodé Oussou Fofana trouve incohérent que le gouvernement proroge l’état d’urgence sanitaire alors que la campagne électorale doit s’ouvrir deux jours après la publication de cette décision. « Ce n’est plus la peine qu’on parle de l’incohérence de ce gouvernement : ou Alpha Condé ne sait pas c’est quoi l’état d’urgence sanitaire ou bien il ne sait pas c’est quoi une campagne électorale pour une élection présidentielle ! Tout ce qu’il sait faire, c’est amuser la galerie. La Guinée ressemble aujourd’hui à un pays abandonné dans la crise sanitaire. Ils (les dirigeants du pays) font la mamaya quand ils veulent, ils font des rencontres entre eux et installent même des kiosques au bord des routes pour dire aux jeunes de faire de la musique et prendre du café toute la journée. Le minimum qu’ils auraient pu faire pour les Guinéens, c’est de dire qu’il n’y a plus d’état d’urgence sanitaire puisque c’est la campagne qui commence… C’est tellement contradictoire qu’on se demande sur quelle orbite ils sont. Mais, monsieur Alpha Condé est habitué à ça. C’est comme s’il veut organiser un crime parfait », estime Dr Fodé Oussou Fofana.

Parlant du tripatouillage du fichier électoral, qui est gonflé dans certaines parties du territoire guinéen, notamment en Haute Guinée, considérée comme étant la zone « contrôlée » par le parti au pouvoir, l’ancien directeur de campagne de Cellou Dalein Diallo (en 2010, 2013 et 2015) estime que rien n’est gagné d’avance dans une élection présidentielle.

Ce que nous savons et qui est fondamental (et ce pourquoi nous nous battons et nous croyons profondément), c’est de battre Alpha Condé dans les urnes. C’est pour cette raison que nous avons dit que ce fichier qu’Alpha a fabriqué risque de se retourner contre lui. Ce qu’il peut dire, c’est qu’à Kankan, il y a un million d’électeurs ; mais, il ne peut pas dire que dans ce million d’électeurs, combien vont voter pour lui ».

A la question de savoir si le principal parti de l’opposition organisera des mouvements de foule comme il en a l’habitude, celui qui fut 3 fois directeur de campagne de l’UFDG est plus que clair. « Nous sommes obligés. De la même manière que nous avons décidé d’aller aux élections, nous allons adapter notre stratégie par rapport au contexte. Nous allons créer toutes les conditions pour avoir accès à l’ensemble des Guinéens, sans tenir compte de l’ethnie, de l’appartenance politique ou régionale. Ce qu’Alpha Condé souhaite, ce qu’il n’y ait pas de campagne. Il ne veut pas aller faire son bilan. Nous n’allons pas faire comme lui. L’UFDG fera une campagne de proximité pour avoir accès à tous les Guinéens ; car, cette élection est la plus importante de ces 60 dernières années pour les Guinéens. En tant que parti politique responsable, nous avons aussi le souci de la santé de la population. Ce n’est pas parce que monsieur Alpha Condé va faire du désordre que nous allons aussi faire du désordre. Nous allons faire la campagne en respectant au maximum les mesures barrières pour protéger la population », rassure Dr Fodé Oussou Fofana.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS