Depuis la soirée d’hier, mardi 29 septembre 2020, une polémique se développe sur l’attaque du cortège du Premier ministre, chef du Gouvernement et Directeur de campagne du RPG arc-en-ciel, à la sortie du stade régional Elhadj Saïfoulaye Diallo de Labé.

Aujourd’hui, contrairement aux nombreuses dénégations qui se moquent d’un montage grossier du Gouvernement et de ses communicants du parti au pouvoir, Guineematin.com est en mesure d’affirmer que la délégation de Kassory Fofana a bel et bien essuyé des jets de pierres hier. D’ailleurs, un de nos reporters était dans l’un des véhicules qui ont réussi à se faufiler pour sortir de la ville de Karamoko Alfa Mö Labé sans trop de dégâts…

Après un meeting chaleureux à Pita, Kassory Fofana et ses collègues ont été empêchés de lancer leur campagne électorale à Dalaba. Cette ville de la Moyenne Guinée a d’ailleurs passé la nuit et la journée de ce mercredi sous tension. Plus grave, un cas de mort et plusieurs blessés y ont été enregistrés.

Une journée entièrement « accordée » au RPG arc-en-ciel à Labé

Dans leurs communications, plusieurs partisans du pouvoir ont attribué l’attaque du cortège du Premier ministre à des partisans de l’UFDG, le principal parti de l’opposition guinéenne. Bastion incontesté de Cellou Dalein Diallo, Labé est actuellement considérée comme une ville de l’opposition. Pourtant, on apprend que les autorités locales avaient réussi à convaincre toutes les mouvances politiques, y compris l’UFDG, à « céder la journée » au RPG arc-en-ciel. Même l’antenne locale du FNDC (Front national pour la défense de la Constitution) qui avait déjà une autorisation de manifester a finalement reporté sa marche à une date ultérieure, laissant ainsi le terrain à l’administration et au parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel.

Les 136 millions de Cellou Garaya Diallo pour le succès du meeting

Dans le cadre de la mobilisation des citoyens pour « remplir » le stade et ainsi présenter la ville de Labé en jaune (la couleur du parti du président Alpha Condé), Cellou Garaya Diallo, le Directeur national de la Marine marchande et Coordinateur du RPG arc-en-ciel dans la région, aurait été rencontré par la représentation locale du parti présidentiel. Un devis lui aurait été soumis. Le Directeur de la marine marchande aurait sorti un montant de 136 millions de francs guinéens avec l’espoir que le succès sera total au bout du compte.

Parmi les dépenses indiquées, il y avait le « transport » des citoyens et la « motivation » des jeunes du centre-ville. Pour encourager les volontaires à remplir le stade, il a été annoncé que 17 mille francs guinéens seront accordés à l’aller et 17 mille au retour à chacun des participants mobilisés. Ainsi, la somme de 34 mille francs a été annoncée pour chacun de ceux qui viennent des villages et une récompense intéressante promise aux jeunes de la ville pour que tout le monde soit heureux et à la fête.

Mais, selon une autorité locale, c’est à ce niveau que les promesses n’auraient pas été honorées. Se sentant trahis, les jeunes auraient d’abord attaqué le véhicule d’un responsable local du RPG arc-en-ciel, avant de finalement généraliser. Dans la panique, ils auraient touché une dizaine de véhicules…

C’est donc un problème d’argent qui serait la véritable base de tout ce qui s’est passé dans la ville de Labé hier, même si d’autres jeunes « excités » sont venus grossir le rang des frustrés, participant ainsi à un combat dont ils ignorent les tenants et aboutissants.

« Je vous dis qu’il n’y a aucune motivation politique dans ce qui s’est passé ici hier. C’est uniquement un problème de partage d’argent. Maintenant, ce qui s’était passé ici avant ou bien ce qui se passe depuis hier à Dalaba, c’est autre chose. Je ne parle pas de cela, je dis juste que Labé avait accepté hier de laisser la ville au RPG arc-en-ciel pour sa campagne. Mais, la gestion du montant débloqué par Cellou Garaya a entraîné ce que nous avons vécu et que nous déplorons tous », a ajouté notre source.

À rappeler qu’un autre problème d’argent (127 millions de francs guinéens) du président Alpha Condé accordé aux responsables et militants du RPG arc-en-ciel avait préalablement entraîné des grincements au niveau de la représentation locale du parti présidentiel à Labé comme pour dire que d’argent n’a jamais été facile avec certains responsables locaux du parti au pouvoir.

Nouhou Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin