Ousmane Gaoual, Abdoulaye Bah et Etienne Soropogui, en garde à vue : réaction de Me Alsény Aïssata

12 novembre 2020 à 20 08 53 115311

Comme annoncé précédemment, Ousmane Gaoual, Abdoulaye Bah (membres de l’UFDG) et Etienne Soropogui (président du mouvement Nos Valeurs Communes) ont été placés en garde à vue ce jeudi, 12 novembre 2020. Malgré l’insistance de leurs avocats, la direction centrale de la police judiciaire (DPJ) a décidé de placer les opposants en détention.

Lire

Urgent : Ousmane Gaoual, Etienne Soropogui et Abdoulaye Bah, placés en garde à vue

12 novembre 2020 à 19 07 26 112611

Les opposants Ousmane Gaoual, Abdoulaye Bah (membres de l’UFDG) et Etienne Soropogui (président du mouvement Nos Valeurs Communes) vont passer cette nuit en détention. Après leurs auditions qui ont duré plusieurs heures, ils ont été placés en garde à vue dans les locaux de la Direction centrale de la police judiciaire (DPJ), a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Conseil des ministres : voici le compte rendu intégral (Communiqué)

12 novembre 2020 à 19 07 18 111811

Conakry, le 12 Novembre 2020 – Sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président de la République, le Conseil des Ministres a tenu sa session ordinaire ce jeudi, 12 novembre 2020 2020, de 10h à 13 H par visioconférence, avec l’ordre du Jour suivant :

  1. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
  1. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTERIEL DU MARDI, 10 NOVEMBRE 2020

 

III. QUESTIONS DIVERSES

Lire

Guinée : la rentrée scolaire reportée au 1er décembre 2020 (MENA)

12 novembre 2020 à 17 05 42 114211

Conakry, le 12 Novembre 2020 – Le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation informe les enseignants, les élèves, les parents d’élèves et les partenaires sociaux que la rentrée scolaire initialement planifiée à titre prévisionnel le 16 novembre 2020 se déroulera selon le calendrier suivant :

Lire

Chasse aux opposants : réaction « énergique » de Cellou Dalein et ses alliés (Déclaration)

12 novembre 2020 à 17 05 32 113211

Les violences déclenchées par Alpha Condé pour faire passer son coup d’état électoral continuent de faire des victimes, notamment dans les rangs de l’UFDG.

Après avoir séquestré à son domicile le candidat de l’UFDG et de l’ANAD à l’élection présidentielle, fermé manu militari ses bureaux et le siège de son Parti et fait tuer par balles 48 personnes lors des manifestations post-électorales, le tyran a décidé de décapiter l’UFDG en se livrant à une véritable chasse aux sorcières contre ses dirigeants.

Lire

Licenciement « arbitraire » à l’hôtel Sheraton : deux organisations syndicales haussent le ton

12 novembre 2020 à 16 04 50 115011

Au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi, 12 novembre 2020, à Conakry, l’Organisation Nationale du Syndicat Libre de Guinée (ONSLG) et la fédération du tourisme et l’hôtellerie ont dénoncé le licenciement de deux responsables syndicaux et d’un équipier par la direction générale de l’hôtel Sheraton Grand Conakry. Elles relèvent une violation systématique du droit syndical et exigent la réintégration des personnes concernées, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Insécurité : un journaliste de la radio Espace, attaqué par des bandits

12 novembre 2020 à 14 02 30 113011

Alsény Baldé, journaliste à la radio Espace, a été victime d’un braquage à l’aube de ce jeudi, 12 novembre 2020, à Samatra, une localité périphérique de Conakry. Notre confrère se rendait au travail, lorsque des hommes armés l’ont attaqué. Ils l’ont sévèrement battu avant d’emporter tous les biens qu’il possédait.

Lire

Ousmane Gaoual, Etienne Soropogui et Abdoulaye Bah sont arrivés à la DPJ

12 novembre 2020 à 12 12 12 111211

Ousmane Gaoual Diallo et Etienne Soropogui, à leur arrivée à la DPJ

Ousmane Gaoual Diallo, Abdoulaye Bah (membres de l’UFDG), et Etienne Soropogui (président du mouvement Nos Valeurs Communes) sont arrivés à la Direction centrale de la police judiciaire (DPJ). En compagnie de leurs avocats, les opposants sont venus répondre aux convocations qui leur ont été adressées hier.

Lire

Médias : Sidi Diallo va quitter le SPPG dans les prochains jours

12 novembre 2020 à 11 11 27 112711

Sidy Diallo, secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse privée de Guinée

Sidi Diallo, secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse privée de Guinée (SPPG) va démissionner de son poste dans les prochains jours. Selon les informations confiées à Guineematin.com, le départ de notre confrère de cette organisation, dont il est le principal artisan, est dû au changement de son statut.

Journaliste à la radio Nostalgie, Sidi Diallo est devenu depuis aujourd’hui patron de média. Il a lancé récemment sa propre radio, Fraternité FM 95.0, dans la ville de Mamou. Un nouveau statut qui est incompatible avec celui de syndicaliste. D’où sa décision de convoquer une réunion, qui se tiendra probablement ce vendredi 13 novembre pour plancher sur sa succession à la tête du SPPG.

Sur cette question, deux possibilités seront étudiées, apprend-t-on. La première, c’est de désigner son adjointe, Diaraye Guirassy, également journaliste à la radio Nostalgie, pour terminer son mandat qui arrive à échéance dans six mois. Et la deuxième possibilité, c’est d’organiser un congrès anticipé pour élire un nouveau secrétaire général du syndicat de la presse privée de Guinée.

Pendant les années qu’il a passées à la tête du SPPG, Sidi Diallo a été au-devant de tous les combats pour la défense des intérêts des journalistes guinéens. Récemment, il a mené une bataille acharnée, avec les membres de son bureau, pour que cette organisation syndicale soit représentée à la Haute Autorité de la Communication, sans succès.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

 

Lire

Abé Sylla empêché de sortir de la Guinée : Aly Kaba s’en prend au président de la NGR

12 novembre 2020 à 9 09 39 113911
Ibrahima Abé Sylla, président et député du parti NGR (Nouvelle génération pour la République)

Ibrahima Abé Sylla, président et député du parti NGR (Nouvelle génération pour la République)

Comme on le sait, la semaine dernière, Ibrahima Abé Sylla, député, président et candidat du parti Nouvelle génération pour la République (NGR) à l’élection présidentielle du 18 octobre, a été empêché de sortir du territoire national et son passeport (américain) a été confisqué à l’aéroport de Conakry. De même que d’autres candidats à cette élection, le leader de la NGR conteste la réélection du président Alpha Condé à un troisième mandat à la tête de la République de Guinée.

Lire