Faut-il dissoudre l’Assemblée nationale ? Les citoyens divisés sur la question

24 novembre 2020 à 20 08 09 110911

Amadou Damaro Camara, président de l’Assemblée nationale

Dissoudre l’Assemblée nationale guinéenne, c’est la solution que préconisent certains pour décrisper la situation politique, au lendemain de la réélection contestée du président Alpha Condé à un troisième mandat. Depuis plusieurs jours, le sujet suscite un grand débat au sein de la classe politique et de la société civile. Mais que pensent les citoyens de cette proposition ? Un reporter de Guineematin.com a posé la question à quelques habitants de Conakry, ce mardi 24 novembre 2020.

Lire

Assemblée nationale : les députés adoptent la LFR 2020 qui s’établit à environ 27 mille milliards GNF

24 novembre 2020 à 19 07 10 111011

L’Assemblée nationale guinéenne, réunie en séance plénière ce mardi, 24 novembre 2020, a adopté le volet dépenses et le rapport final de la loi de finances rectificative 2020. Ce sont au total, 99 députés sur les 114 inscrits qui ont pris part à ce travail qui a enregistré la présence du ministre du budget Ismaël Dioubaté, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses journalistes.

Lire

Lutte contre les violences faites aux femmes : l’ONG Amali sensibilise la société à travers un documentaire

24 novembre 2020 à 18 06 15 111511

A l’occasion d’une conférence de presse tenue ce mardi, 24 novembre 2020, à Conakry, l’ONG « Amali » qui signifie « Aide là », a présenté un film documentaire sur les violences basées sur le genre. Intitulé « Wämäli » (aidez-la), ce film de 27 minutes environ contient des témoignages de victimes, des explications de médecins légistes et de psychologues, mais aussi des messages des religieux sur les sujets, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Labé : situation tendue à la veille de la manifestation du camp Cellou Dalein

24 novembre 2020 à 17 05 09 110911

Malgré l’interdiction de toutes les manifestations de rue en Guinée, les responsables de l’opposition à Labé comptent bien répondre à l’appel de leurs leaders de Conakry. Un appel à manifester dans tout le pays demain, mercredi 25 novembre 2020, pour exiger la libération des opposants incarcérés.

Lire

Assemblée nationale : approbation des conventions relatives aux infrastructures portuaires et ferroviaires du Projet Simandou

24 novembre 2020 à 16 04 33 113311

Communiqué : À la suite de la signature le 14 novembre 2020 entre l’État guinéen et WCS des conventions relatives aux infrastructures portuaires et ferroviaires pour l’évacuation du minerai de fer des blocs I & II du Simandou, ces conventions ont fait l’objet cette semaine d’un examen à l’Assemblée nationale, où les députés ont voté le 21 novembre 2020 l’autorisation de ratification des 2 conventions par l’Etat Guinéen.
Introduites en début de semaine auprès des parlementaires pour un examen approfondi des dispositions générales et des conditions fiscales et douanières accordées à WCS par l’Etat Guinéen, les textes présentés ont été approuvés à une quasi-unanimité par les groupes parlementaires.

Lire

N’Zérékoré : l’enseignant qui a déshabillé sa femme en public « sera sanctionné à la hauteur de sa forfaiture »

24 novembre 2020 à 16 04 14 111411

Sidiki Kanté, procureur de la République près le tribunal de première instance de N’Zérékoré

Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce lundi, 23 novembre 2020, le procureur de la République près le tribunal de première instance de N’Zérékoré s’est prononcé sur le dossier de l’enseignant qui a déshabillé publiquement sa femme. Sidiki Kanté a annoncé que son procès va s’ouvrir dans un bref délai et qu’il sera sanctionné à la hauteur de sa forfaiture.

Lire

Kankan-Mandiana : les syndicats des transporteurs à couteaux tirés

24 novembre 2020 à 14 02 51 115111

Gare routière de Kankan

Depuis plus d’une semaine, un bras de fer oppose les syndicats des transporteurs de Kankan et ceux de Mandiana. Chaque camp interdit aux chauffeurs affiliés à son adversaire de travailler dans sa zone. Les médiations menées entre les deux parties n’ont pas encore permis de désamorcer la crise, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Elections Burkina Faso : la mouvance réplique aux accusations de l’opposition

24 novembre 2020 à 12 12 57 115711

Comme annoncé précédemment, l’opposition burkinabè conteste déjà les résultats des élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020. Dans une déclaration rendue publique lundi soir, 23 novembre 2020, les partis politiques signataires de l’accord politique de Ouagadougou ont rejeté les premiers résultats partiels publiés par la CENI, dénonçant de nombreuses irrégularités ayant entaché le scrutin.

Lire

Sale temps pour les opérateurs économiques : après « Sans loi », l’Etat s’en prend à Elhadj Alsény Barry

24 novembre 2020 à 11 11 23 112311

Certains opérateurs économiques guinéens passent des moments difficiles au lendemain de la réélection du président Alpha Condé à un troisième mandat. Après avoir résilié les baux d’Elhadj Ousmane Fatako Baldé alias « Sans loi », les autorités guinéennes se tournent vers Elhadj Alsény Barry. La ferme de ce riche homme d’affaires, située à Dioumayah, dans la préfecture de Dubréka, a été saisie par l’Etat hier, lundi 23 novembre 2020.

Lire

Risque d’affrontement entre musulmans à Siguiri : les partisans de l’imam destitué menacent

24 novembre 2020 à 10 10 58 115811

Tidiane Condé, président du mouvement

La situation est très tendue à Siguiri, suite à la destitution du premier imam de la ville. Les partisans d’Elhadj Issa Fofana annoncent une manifestation le 28 novembre 2020 pour exiger son rétablissement dans ses fonctions. Ce qui risque d’entraîner des affrontements entre eux et les partisans de l’actuel premier imam, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Crise politique en Guinée : l’ambassadeur Thierno Ousmane répond à Emmanuel Macron (interview)

24 novembre 2020 à 7 07 25 112511

Thierno Ousmane Diallo, ambassadeur de la République de Guinée en Espagne

Au lendemain de sa nomination au poste d’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée près du royaume d’Espagne, l’ancien ministre Thierno Ousmane Diallo a accordé une interview à Guineematin.com, le samedi dernier, 21 novembre 2020. Sa nomination, la crise post-électorale dans notre pays, la sortie du président français sur la situation guinéenne, les déguerpissements à Koporo rails, ont été entre autres les sujets débattus.

Lire

Affaire banque Islamique de Guinée (BIG) au tribunal de Kaloum : fin des débats dans le procès Amadou Bah contre Sidy Dièye

24 novembre 2020 à 7 07 17 111711

Sidy Dieye, DG de la BIG

Poursuivi en justice pour son « ancien » responsable des ressources humaines, le directeur général de la Banque Islamique de Guinée (BIG), Sidy Dièye, continue son défilé à la barre du tribunal correctionnel de Kaloum. Le patron de la BIG est poursuivi pour « faux et usage de faux » ; et, son procès s’est poursuivit hier, lundi 23 novembre 2020, devant cette juridiction de première instance. Mais, sans grande surprise, le tribunal a déclaré que les débats sont désormais clos dans cette affaire que l’épreuve des réquisitions et plaidoiries des parties au procès a été fixée au 7 décembre prochain, rapporte un journaliste que Guineematin.com avait dépêché sur place.

Lire

Gaoual : la situation de Koumbia en chiffre

24 novembre 2020 à 6 06 51 115111

La commune rurale de Koumbia est l’une des huit collectivités de Gaoual. De passage sur place, un reporter de Guineematin.com a récemment rencontré M. Tidiane Diallo, le responsable en charge de l’environnement et Sous-préfet adjoint de Koumbia. En expert de développement communautaire local, monsieur Diallo a ouvert son carnet de notes et parlé de la situation monographique de cette collectivité et ses structures administratives et organisationnelles.

Lire

Interdiction de manifester en Guinée : Saïkou Yaya Barry dénonce une volonté « d’oppresser le peuple »

24 novembre 2020 à 6 06 35 113511

Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, le gouvernement guinéen a annoncé la suspension des manifestations sur toute l’étendue du territoire national. Officiellement, cette mesure (qui empiète sur un droit constitutionnel du peuple) a été prise pour des raisons de « crise sanitaire » liée à la COVID-19. Mais, du côté de l’opposition, cette décision du pouvoir est perçue comme une provocation et une volonté d’enraciner un peu plus une dictature dans le pays. Saïkou Yaya Barry, le secrétaire exécutif de l’union des forces républicaines (UFR) soupçonne le régime Alpha Condé de vouloir brimer et oppresser le peuple.

Lire