Mort en prison d’Elhadj Ibrahima Sow : l’OGDH exige des explications

17 novembre 2020 à 23 11 09 110911

Thierno Ibrahima Sow, mort le lundi 16 novembre 2020 en prison, des suites des tortures après son arrestation le 24 octobre à Conakry

Comme annoncé précédemment, Thierno Ibrahima Sow (né le 02 février 1958), qui était détenu depuis trois semaines à la maison centrale de Conakry, est décédé hier, lundi 16 novembre 2020, peu après son hospitalisation. Selon des proches de la victime interrogés par Guineematin.com, Elhadj Ibrahima Sow a succombé des tortures qu’il a subies après son arrestation. Et, cette situation ne laisse pas indifférents les défenseurs des droits humains, notamment l’OGDH. Le président par intérim de cette organisation demande à l’Etat de faire toute la lumière sur les circonstances de la mort de ce prisonnier.

Lire

Arrestation et emprisonnement d’opposants en Guinée : Me Béa se confie à Guineematin

17 novembre 2020 à 22 10 58 115811

Me Salifou Béavogui, avocat de la défense

Depuis quelques jours, l’actualité politique guinéenne est fortement dominée par les arrestations ciblées de certaines grandes figures de l’opposition au régime Alpha Condé. Ibrahima Chérif Bah, Cellou Baldé, Ousmane Gaoual Diallo (tous membres influents de l’UFDG) et Etienne Soropogui (président du mouvement Nos valeurs communes) sont actuellement écroués à la maison centrale de Conakry pour « fabrication et détention d’armes de guerre et atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation », etc. Ces responsables politiques se retrouvent en prison avec plus de 300 autres citoyens arrêtés en marge des violences postélectorales qui ont secoué la Guinée au lendemain du scrutin présidentiel du 18 octobre dernier. Egalement, ces opposants côtoient derrière les barreaux d’autres hommes politiques et des activistes de la société civile, emprisonnés pour leur opposition à un troisième mandat d’Alpha Condé dans le pays.

Lire

Chasse aux opposants en Guinée : Antoine Dogbo Guilavogui dénonce la persistance de la dictature

17 novembre 2020 à 19 07 55 115511

Antoine Dogbo Guilavogui, secrétaire fédéral de l’UFDG à Kankan

Elhadj Ibrahima Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé et Abdoulaye Bah (tous responsables de l’UFDG), ainsi que le président du mouvement politique « Nos Valeurs Communes », Etienne Soropogui, ont été déférés à la maison centrale de Conakry hier, lundi 16 novembre 2020, après plusieurs jours d’audition à la direction de la police judicaire. A Kankan, cette chasse aux responsables de la principale formation politique de l’opposition passe très mal, notamment auprès de la fédération préfectorale de ce parti. Elle considère l’inculpation de ces responsables de dictatoriale, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kankan.

Lire

Syndicat de la presse privée : Sidi Diallo passe le témoin à Diaraye Guirassy

17 novembre 2020 à 19 07 15 111511

Cérémonie de passation de témoin entre Sidi Diallo et Diaraye Guirassy ce 17 novembre 2020 à la MDP

Quelques jours après avoir annoncé sa démission, Sidi Diallo a quitté officiellement la tête du syndicat des professionnels de la presse privée de Guinée ce mardi, 17 novembre 2020. Il a passé le témoin à celle qui était jusque-là son adjointe, Diaraye Guirassy, qui prend désormais les rênes du SPPG.

Lire

Tortures des citoyens par les forces de sécurité en Guinée : Thierno Ibrahima Sow meurt en prison

17 novembre 2020 à 18 06 01 110111

Thierno Ibrahima Sow, mort le lundi 16 novembre 2020 en prison, des suites des tortures après son arrestation le 24 octobre à Conakry

Les répressions des forces de sécurité contre les pauvres citoyens de la banlieue de Conakry continuent d’engendrer des morts. Thierno Ibrahima Sow qui a été maltraité avant d’être conduit depuis trois semaines maintenant à la maison centrale de Conakry est décédé hier, lundi 16 novembre 2020, à l’hôpital Ignace Deen de Conakry, où il venait d’être admis d’urgence. Selon les proches du défunt, rencontrés par un reporter de Guineematin.com ce mardi, monsieur Sow a perdu la vie des suites des tortures qu’il a subies après son arrestation.

Lire

Forte émotion à Koloma : Hadja Djenabou Diallo perd sa vie en donnant naissance

17 novembre 2020 à 16 04 21 112111

Feue Hadja Djenabou Diallo, paix à son âme, amine

Malgré les nombreuses promesses du régime Alpha Condé, les guinéennes continuent de perdre la vie en voulant donner naissance. Mariée alors qu’elle était âgée d’une vingtaine d’années, Hadja Djenabou Diallo a passé décennies à rêver d’un enfant. Ses 20 ans de prières et autres efforts se concluront par un voyage sanitaire en Inde qui lui permettra d’avoir la précieuse grossesse, le passage obligé de toute maman…

Lire

Violences post-électorales : une délégation de l’UFDG dans la famille de Hakamiou Bah, tué par balle à Yattaya

17 novembre 2020 à 13 01 25 112511

Une délégation de l’UFDG dans la famille de Hakamiou Bah, tué par balle à Foulamadina.

Environ un mois après les violences qui ont secoué la Guinée au lendemain de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, l’UFDG va à la rencontre des familles des personnes tuées pendants ces malheureux événements. Le dimanche 15 novembre, une délégation de la formation politique a rendu visite aux familles de plusieurs victimes vivant dans la commune de Ratoma (Conakry).

Lire

Ousmane Gaoual et Cie emprisonnés : « c’est l’injustice qui triomphe »

17 novembre 2020 à 11 11 41 114111

Ousmane Gaoual Diallo (coordinateur de la cellule de communication de l’UFDG), Cellou Baldé (coordinateur des fédérations UFDG de l’intérieur du pays), Abdoulaye Bah (membre du bureau exécutif de l’UFDG), et Etienne Soropogui (président du mouvement Nos valeurs Communes), ont passé leur première nuit à la maison centrale de Conakry. Les quatre opposants ont été placés sous mandat dépôt hier, lundi 16 novembre 2020, après avoir été inculpés pour des faits de « fabrication, acquisition, stockage, détention, usage d’armes légères, de guerre, détention de munitions, menaces, association de malfaiteurs ».

Lire

OGP-MAG : le premier magazine de l’Office Guinéen de Publicité lancé à Conakry

17 novembre 2020 à 10 10 08 110811

L’Office Guinéen de Publicité a lancé ce lundi, 16 novembre 2020, son premier magazine dénommé OGP-MAG. Un périodique qui permet de retracer les avancées enregistrées depuis l’avènement du président Alpha Condé au pouvoir, en 2010. La cérémonie de lancement officiel de magazine a eu lieu dans un réceptif hôtelier de Conakry. Elle a connu la présence de plusieurs ministres, de responsables de médias publics et privés ainsi que d’autres invités, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Harcèlement des opposants au 3ème mandat en Guinée : « la justice a choisi de servir un homme qui s’appelle Alpha Condé » (FNDC)

17 novembre 2020 à 9 09 19 111911

Dans un communiqué publié dans la matinée de ce mardi, 17 novembre 2020, le Front national pour la défense de la Constitution a dénoncé l’utilisation de la justice guinéenne contre les opposants. Le FNDC proteste contre la condamnation de Saïkou Yaya Diallo à un an de prison, l’emprisonnement des responsables de l’UFDG et de l’ANAD, ainsi que le refus d’exécuter le mandat d’arrêt qui avaient été décernés contre les responsables de la DPI et de la BRI.

Lire