Présidentielle américaine ou les frasques d’un homme désespéré

6 novembre 2020 à 20 08 38 113811

Ce qui se passe aux Etats-Unis après la présidentielle du 3 novembre confirme cette citation d’Albert Einstein « Les Etats-Unis d’Amérique forment un pays qui est passé de la barbarie à la décadence, sans jamais avoir connu la civilisation ». Le moins que l’on puisse dire est que la logique de contestation de l’élection présidentielle dans laquelle le président sortant s’enferme constitue l’illustration la plus parfaite de cette citation.

Lire

Tougué : 15 millions de salaires et de primes d’un enseignant bloqués par le DPE

6 novembre 2020 à 20 08 18 111811

Elhadj Fodé Mamoudou Traoré, directeur préfectoral de l’Education de Tougué

Le directeur préfectoral de l’éducation de Tougué, Elhadj Fodé Mamoudou Traoré est accusé d’avoir suspendu injustement plusieurs mois d’arriérées de salaires et des primes d’incitation d’un enseignant officiellement en service au Lycée de Fatako. L’autorité de l’éducation justifie sa décision par un cas avéré d’abandon de poste, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Contentieux électoral : l’UFDG fait une nouvelle demande à la Cour constitutionnelle

6 novembre 2020 à 18 06 56 115611

Cellou Dalein Diallo à la Cour Constitutionnelle le 7 septembre dernier pour le dépôt de son dossier de candidature à l’élection présidentielle

L’UFDG multiplie les actions visant à obtenir la reconnaissance de la « victoire » de son candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Alors que la Cour constitutionnelle doit rendre demain, samedi 7 novembre, son arrêt sur les recours déposés par quatre des douze candidats ayant pris part à ce scrutin, le parti de Cellou Dalein Diallo a introduit hier une nouvelle requête auprès de la juridiction.

Lire

Empêché de sortir de la Guinée, Abé Sylla se confie à Guineematin : « j’ai saisi le département d’Etat américain »

6 novembre 2020 à 16 04 30 113011

Ibrahima Abé Sylla, président de la Nouvelle Génération pour la République (NGR)

Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, ce vendredi 6 novembre 2020, Ibrahima Abé Sylla est revenu sur l’interdiction qui lui a été faite de sortir du pays. Hier soir, le président de la Nouvelle Génération pour la République (NGR), arrivé troisième à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, a été bloqué à l’aéroport de Conakry, où son passeport a été confisqué. L’opposant guinéen, qui voyageait avec son passeport américain, dit avoir saisi les autorités des Etats-Unis sur cette situation.

Lire

Violences post-électorales en Guinée : l’UFDG dresse un bilan de 46 civils tués (Liste)

6 novembre 2020 à 13 01 29 112911

Cellou Dalein, président de l’UFDG et candidat de l’ANAD

Selon un bilan provisoire établi par l’UFDG, 46 civils ont été tués et près de 200 autres blessés par balles lors des violences qui ont éclaté en Guinée, au lendemain de la présidentielle du 18 octobre 2020. Le principal parti d’opposition du pays accuse le président Alpha Condé d’avoir mené une « répression aveugle » contre les partisans de l’UFDG, dans le but de faire passer « le hold-électoral lui permettant de s’octroyer un troisième mandat ».

Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir la liste des victimes civiles dressée par l’UFDG, avec les identités des intéressés et les numéros de téléphone de leurs familles.

Victimes des violences post-électorales

Lire

Résultats de la présidentielle du 18 octobre : que fera l’UFDG après l’arrêt de la Cour constitutionnelle ?

6 novembre 2020 à 12 12 22 112211

La Cour constitutionnelle va publier demain, samedi 7 octobre 2020, les résultats définitifs de la présidentielle du 18 octobre 2020. L’institution va statuer sur les recours déposés par quatre candidats sur les douze ayant participé à cette élection, qui contestent les résultats proclamés par la CENI, donnant le président Alpha Condé vainqueur avec plus de 59% des voix. Pour l’UFDG, dont le candidat s’est autoproclamé vainqueur avec 53% des voix, l’arrêt de cette Cour sera déterminant pour le maintien de la paix et de la stabilité en Guinée.

Lire

Interdiction de la vente du carburant sur le marché noir : une décision qui passe mal à Labé

6 novembre 2020 à 11 11 18 111811

La décision du gouvernement guinéen de réactiver l’interdiction de la vente du carburant sur le marché parallèle est mal accueillie à Labé. La plupart des habitants de cette ville désapprouvent cette mesure qu’ils jugent très mauvaise, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Mamadou Mouctar Diallo a été désagréablement surpris d’apprendre l’interdiction de la vente du carburant dans les bidons et bouteilles. Ce citoyen, qui pratique cette activité, estime que cette décision aura des effets néfastes sur les acteurs du marché noir mais aussi sur les détenteurs de motos.

« Je ne suis pas d’accord avec cette décision. Sachant qu’il y a certains quartiers qui sont un peu éloignés du centre-ville, si le gouvernement décide d’interdire la vente du carburant au bord de la route, cela ne va pas en faveur des citoyens de ces quartiers.

Parce qu’eux, ils s’approvisionnent en carburant au marché noir. Il ne faut pas oublier aussi les sous-préfectures qui n’ont pas de station-service. Et nous, c’est à travers ce petit commerce qu’on parvient à nourrir nos familles. Donc, ça va être très difficile non seulement pour nous les vendeurs, mais aussi pour nos clients », soutient-t-il.

Chez les conducteurs de taxis motos également, cette décision n’est pas le bienvenu. Pour Boubacar Diallo, le gouvernement devait réglementer le secteur au lieu d’interdire carrément la vente du carburant sur le marché noir. « Dire aux vendeurs de carburant au marché noir d’arrêter leurs activités, cela n’arrangera pas les conducteurs de taxis motos que nous sommes.

Parce qu’en cours de route, je peux tomber en panne de carburant ; et s’il n’y a pas une station-service à côté, ça ne va pas être facile pour moi. Au lieu d’interdire cette vente, le gouvernement devait plutôt réglementer le secteur », a dit ce conducteur de taxis motos.

A noter que cette interdiction n’est pas respectée pour le moment à Labé. Interrogé sur le sujet, le directeur régional de la sûreté, Moriba Théa, a laissé entendre que son service n’a reçu aucune notification de sa hiérarchie relative à l’application de cette mesure.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Lire

Obtenir une alternance en Guinée et éviter un bain de sang : le président français interpellé

6 novembre 2020 à 9 09 32 113211

William BOURDON et Vincent Brengarth, avocats français du FNDC

Dans une lettre adressée à Emmanuel Macron, les avocats français du FNDC ont dénoncé les graves violations des droits de l’Homme et le coup d’État constitutionnel en République de Guinée. Maîtres William BOURDON et Vincent BRENGARTH ont demandé au président français d’inviter la CEDEAO, l’Union Africaine, les Nations Unies et les partenaires européens de la France « à prendre toutes les initiatives requises pour une alternance démocratique réclamée par le Peuple de Guinée afin d’éviter le bain de sang qui menace ».

Lire

Conakry : l’opposant Abé Sylla empêché de sortir du pays, son passeport confisqué

6 novembre 2020 à 8 08 50 115011

Ibrahima Abé Sylla, président du parti NGR et candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020

L’opposant guinéen, Ibrahima Abé Sylla, a été bloqué ce jeudi, 5 novembre 2020, à l’aéroport de Conakry. Celui qui est arrivé troisième à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 avec 1,55% des voix, selon les résultats publiés par la CENI, voulait se rendre à Paris pour un séjour d’une semaine, a appris Guineematin. Mais, il a été empêché de voyager et son passeport confisqué pour des raisons non encore connues.

Lire

Mauvais état de la route Conteneur-Simabossia : « nos pneus explosent, les amortisseurs se cassent… » (chauffeurs)

6 novembre 2020 à 6 06 00 110011

Depuis quelques années, la route qui relie le « carrefour conteneur » au quartier Simabossia (dans la commune de Ratoma) est un véritable calvaire pour les conducteurs de taxi qui s’y aventure. Et, en cette saison pluvieuse, c’est une descente aux enfers pour les usagers de ce tronçon. Les flaques d’eau parsemées sur cette route boueuse rendent la circulation extrêmement difficile. Et, sur place, les pannes de véhicules y sont fréquentes, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Interdiction de la vente du carburant sur le marché noir : une décision diversement appréciée à Conakry

6 novembre 2020 à 5 05 23 112311

Dans un communiqué rendu public le mercredi dernier, 4 novembre 2020, le gouvernement guinéen a annoncé l’interdiction de la vente du carburant sur le marché parallèle, communément appelé marché noir, dans tout le pays. Une mesure qui vise à respecter la législation en Guinée, n’autorisant la vente du carburant que dans les stations-service. Cette décision est diversement appréciée par certains citoyens de Conakry, interrogés par un reporter de Guineematin.com hier, jeudi.

Lire

Comment éviter un conflit post-électoral en Guinée ? Le Chargé d’Affaires des Etats-Unis à la mosquée Fayçal de Conakry

6 novembre 2020 à 4 04 40 114011

Communiqué : Le Chargé d’Affaires par intérim de l’Ambassade des Etats-Unis, Steven Koutsis a rendu visite le 5 novembre au Grand Imam de la mosquée Fayçal de Conakry à qui il a réitéré le soutien des Etats-Unis en faveur de la liberté de religion, de la liberté de rassemblement pacifique, et du dialogue inclusif. Le Grand Imam El-Hadj Mamadou Saliou Camara, un ancien bénéficiaire du programme des visiteurs internationaux IVLP du Département d’Etat américain, a mis l’opportunité à profit pour expliquer comment il oeuvre pour encourager l’engagement non violent et le dialogue inter-religieux. Il a aussi souligné les efforts fournis par lui et ses collaborateurs dans la promotion de la paix au sein de l’ensemble des populations guinéennes, et a réaffirmé son désir de continuer à oeuvrer aux côtés des Etats-Unis pour le renforcement de la paix.

Lire

Présidentielle du 18 octobre : Bogola Haba raconte « l’histoire » derrière les résultats donnés par la CENI

6 novembre 2020 à 4 04 25 112511

Kéamou Bogola Haba, secrétaire exécutif de l’ANAD

Selon Kéamou Bogola Haba, le secrétaire exécutif de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD), il y a une histoire qui se cache derrière les résultats de la présidentielle du 18 octobre 2020, proclamés par la CENI. Des résultats qui donnent le président Alpha Condé, vainqueur avec 59,49% des voix contre 33,5% pour son principal opposant, Cellou Dalein Diallo. Une histoire, selon lui, montée de toutes pièces avant même le jour du scrutin, et qui vise à permettre au candidat sortant d’être réélu pour un troisième mandat. Il l’a dit en marge d’une conférence de presse organisée par l’ANAD ce jeudi, 5 octobre 2020, à Conakry, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Premier conseil des ministres post-électoral : voici le compte rendu (intégralité)

6 novembre 2020 à 1 01 45 114511

image d’archive

Communiqué : Sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président de la République, le Conseil des Ministres a tenu sa session ordinaire ce jeudi, 05 novembre 2020, de 10h à 12h, avec l’ordre du Jour suivant :

  1. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

  1. COMPTE RENDU DES SESSIONS ORDINAIRES ET EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DES 25 AOUT, DU 22 SEPTEMBRE, DES 03 ET 04 NOVEMBRE 2020.

Lire