Une quarantaine d’encadreurs et instructeurs du Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix (CEOMP) de Samoréya, de l’école militaire inter-armée du Camp Alpha Yaya Diallo et de l’école militaire de Manéah, prennent part à un atelier de formation qui s’est ouvert le mardi, 24 novembre 2020, à Kindia.

Cette session s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui au Centre de Préparation aux missions de maintien de paix des Nations Unies, financé par le gouvernement du Japon et mis en œuvre par le PNUD, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Au cours de cette formation qui va s’étendre jusqu’à décembre 2020, plusieurs thématiques seront développées. Il s’agit de la gestion des urgences, épidémies, crises et catastrophes ; la menace terroriste ; le trafic transnational en Afrique de l’Ouest et le maintien de la paix.

Abdoul Latif Haïdara, chargé de programme Gouvernance et Etat de droit de la représentation du PNUD en Guinée

« Cette formation est le fruit de la coopération entre la République de Guinée et le Japon. C’est une série de formations que nous avons formulée suite à des requêtes du ministère de la Défense pour renforcer les capacités des soldats du CEOMP. Le Programme des Nations Unies pour le Développement et le Japon ont pour souci d’aider les contingents guinéens à mieux représenter la Guinée à l’extérieur », a indiqué Abdoul Latif Haïdara, chargé de programme Gouvernance et Etat de droit de la représentation du PNUD en Guinée.

 

En procédant au lancement officiel des travaux, le Colonel Sadiba Koulibaly, Commandant du centre d’entrainement aux opérations de maintien de la paix, s’est réjoui de l’organisation de cette nouvelle formation, tout en remerciant le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour le soutien qu’il apporte au CEOMP.

Colonel Sadiba Koulibaly, Commandant du centre d’entrainement aux opérations de maintien de la paix

« Depuis la genèse du CEOMP, le Programme des Nations Unies pour le Développement a été un acteur majeur de ce projet. Le PNUD c’est en quelque sorte l’interface entre le gouvernement guinéen et les autres partenaires, notamment le Japon et les États-Unis. Donc, ce sont des formations qui visent à rehausser le niveau de nos cadres, en apportant certaines expertises sur certaines questions brûlantes, tels que le terrorisme, les menaces transfrontalières, la gestion du réseau internet et autres. Donc, c’est des formations qui viennent à point nommé », a dit l’officier.

Lancé le 22 Juin 2018, au Camp Samoreya de Kindia, le projet d’appui au Centre de Préparation aux missions de maintien de paix des Nations Unies, vise à disposer d’une structure pérenne et qualifiée, susceptible de renforcer en permanence les capacités techniques et opérationnelles des contingents guinéens, conformément au standard des Nations Unies.

Mais aussi, à formaliser l’existence du centre de préparation aux opérations de maintien de paix et d’inscrire sa mission dans la durée, conformément aux engagements de la République de Guinée de contribuer aux missions de maintien de la paix de l’ONU.

De Kindia, Mohammed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628518888

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin