Dr. Faya Millimouno, président du Bloc Libéral

Thierno Boubacar Baldé, Halimatou Baldé, Mamadou Maz Bah, Mamadou Oury Diallo, Boubacar Pita Bah et Ibrahima Sory Sow sont poursuivis par Dr. Faya Millimouno. Le président du parti Bloc Libéral (BL), qui a saisi le tribunal de première instance de Dixinn, délocalisé à la mairie de Ratoma ce mercredi, 24 février 2021. Le leader du BL accuse ses six anciens collaborateurs de diffamation. Et, tous sont présents ce matin à l’ouverture du procès, rapporte un journaliste que Guineematin.com a dépêché sur place.

Après avoir décliné leur identité devant le juge audiencier, Aboubacar Mafering Camara, les accusés ont tous nié les faits de diffamation mis à leur charge.

A la barre, Halimatou Baldé, ancienne vice-présidente du Conseil national de la jeunesse du parti Bloc Libéral, a rappelé qu’ils ont tenu les propos que le président du BL juge diffamatoires au cours d’une conférence de presse qu’ils ont organisée à la maison de la presse.

« Au cours de cette conférence, on a dénoncé les dysfonctionnements structurels du parti. On a organisé un congrès et Dr. Faya a envoyé un mail demandant son annulation. Et, ça a été annulé. Donc, plusieurs choses ont été dites lors de cette conférence de presse. On a parlé de détournement de fonds. On a parlé d’une volonté d’exclusion des gens incarnée par un clan. Mais, le seul passage où le nom de Dr Faya Millimouno a été expressément cité, c’est là où on a parlé de l’attitude dictatorial et anti démocratiques de Faya Milimono », a expliqué l’ancienne vice-présidente du Conseil national des jeunes du parti Bloc Libéral.

Pour le moment (12 heures 50 minutes), l’audience se poursuit.

A suivre !

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin