Alors que les Guinéens critiquent sévèrement ses propos injurieux du mercredi, le président Alpha Condé leur impose de nouvelles mesures restrictives. Le chef de l’Etat essaie de convaincre que la pandémie du coronavirus aurait gagné du terrain dans le pays. La présidence dit que le taux national de positivité est passé de 2% à 8% à la date du 12 février et que le taux d’occupation des services de réanimation est passé à 50%.

Alpha Condé dénonce un relâchement des mesures barrières de sécurité sanitaire et demande à son gouvernement de mettre en œuvre de nouvelles mesures contre la propagation de la maladie.

Guineematin.com vous propose ci-dessous ces mesures annoncées hier soir, jeudi 25 février 2021, à la télévision nationale :

Administration publique et entreprises privées : prise de température à l’entrée des établissements ; respect strict du lavage des mains aux entrées et aux sorties des établissements ; port obligatoire de masque dans les bureaux, dans les salles de réunion et dans tout espace de regroupement du personnel ; respect de la distanciation physique.

Lieux publics : mise en place de dispositifs de lavage des mains et port de masques obligatoire.

Lieux de culte : respect de la distanciation physique ; du port de masque et du lavage des mains systématique.

Cérémonies (baptêmes, mariages, cérémonie funèbre) : port obligatoire de masque ; respect de la distanciation physique ; limitation du nombre de participants à 50 personnes maximum.

Lieux de loisirs et culturels : port obligatoire de masque ; lavage des mains ; réduction de 50% selon la capacité de la salle permettant la distanciation physique avec un nombre limité et pas plus de 100 personnes maximum ; interdiction et suspension de toute manifestation culturelle telle que les concerts dédicaces et les foires ; fermeture des lieux de loisir : bars, restaurants, boites de nuit à partir de l’heure du couvre-feu.

Sports : mise en place de dispositifs pour le lavage des mains ; port obligatoire de masque pour les spectateurs, limitation du nombre de spectateurs pour la distanciation physique ; test obligatoire pour les sportifs avant chaque compétition.

Ateliers et conférences : port obligatoire de masque ; lavage des mains et test rapide pour les invités ; limitation du nombre de participants à 100 personnes ; respect de la distanciation physique.

Etablissements scolaires et universitaires : installation de dispositifs de lavage des mains ; port obligatoire de masque pour les enseignants, élèves et encadreurs ; mise en place d’un système de test pour les enseignants et étudiants.

Transports : port obligatoire de masque pour les passagers et les conducteurs ; test obligatoire pour les chauffeurs au départ de Conakry pour l’intérieur du pays ; mise en place de barrages filtrant dans la ville de Conakry et à la sortie pour le contrôle du port de masque et le certificat de négativité pour les voyageurs ; maintien des dispositifs sanitaires en vigueur à l’aéroport de Conakry.

L’instauration du couvre-feu est ramenée de 23 heures à 4 heures du matin. Toutes les autres mesures restrictives restent maintenues.

Le président Alpha Condé annonce que si la situation épidémiologique ne s’améliore pas, des mesures plus contraignantes seront envisagées, allant jusqu’à la fermeture des mosquées, l’interdiction des cérémonies de mariage, baptême et toute autre cérémonie, voire le confinement.

Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin