Thierno Saidou Diakité, consultant sportif

Comme annoncé précédemment, une grande incertitude demeure actuellement sur la tenue du congrès électif de la fédération guinéenne de football (FGF), prévue dans deux semaines, précisément le 14 mai prochain. Aujourd’hui, tout penser que ce congrès, après la cascade de retraits et d’invalidation de candidatures pour la présidence de la FEGUIFOOT, pourrait être renvoyé aux calendes grecques. Car, avec le retrait de la candidature de Kerfala Person Camara (président du HAFIA FC), puis celle de Mamadou Antonio Souaré (le président sortant de la FEGUIFOOT) et l’invalidation de la candidature de Aboubacar Touré (présenté par l’AS Kaloum), il ne reste plus aucun candidat pour briguer la présidence de la fédération guinéenne de football. Cette situation fait beaucoup jaser au-delà même du paysage footballistique guinéen. Certains commentateurs redoutent une éventuelle intervention de la FIFA pour installer un « comité de normalisation » à la tête de l’instance dirigeante du football guinéen.

Lors d’un entretien accordé à un reporter de Guineematin.com hier, jeudi 29 avril 2021, Thierno Saïdou Diakité, consultant sportif guinéen, a évoque une « situation exceptionnelle » qui fait appelle à une solution concertée et rapide pour éviter à la FEGUIFOOT de se retrouver dans le viseur de la FIFA.

« C’est une situation exceptionnelle que nous sommes en train de vivre en raison du fait qu’après le retrait de la candidature du président sortant, Mamadou Antonio Souaré, qui voulait briguer un second mandat, il y a 24 heures la commission électorale a invalidé la candidature du seul postulant à la présidence de la fédération guinéenne de football, à savoir monsieur Aboubacar Touré présenté par l’AS Kaloum. Ça veut dure que nous vivons une situation exceptionnelle qui risque de nous mener à une crise. Et, c’est ce genre de figure qu’il ne faut souhaiter. Parce que si les membres statutaires des différents organes de la fédération, à savoir la commission éthique,  la commission électorale, la commission de recours de la commission électorale et la commission de discipline, ne trouvent pas un arrangement pour qu’on puisse sortir de crise,  malheureusement la FIFA sera obligée de d’intervenir pour installer un comité de normalisation », a indiqué Thierno Saïdou Diakité.

A en croire cet observateur averti de la « planète foot », l’imbroglio dans lequel la FEGUIFOOT n’est réglé par aucun texte juridique de l’instance dirigeante du football guinéen. Ainsi, il faut que les acteurs impliqués dans la recherche de solution dans cette affaire fassent usage de jurisprudence pour résoudre le problème et sortir la FEGUIFOOT du tourbillon dans lequel elle se trouve actuellement.

Thierno Saidou Diakité, consultant sportif

« C’est le même le cas de figure qui s’est posé en côte d’ivoire lorsque l’international Didier Drogba a postulé pour la présidence de la fédération ivoirienne de football.  Il n’y a pas eu entente entre les membres statutaires. Finalement un comité de normalisation a été  installé pour rédiger les statuts et préparer un congrès électif de la fédération en Côte d’Ivoire. Le même cas de figure risque de se présenter si l’on ne prend garde… On le dit souvent : faute de combattants, il n’y a pas de guerre. Donc, il faut bien qu’il y ait des postulants pour les différents postes du comité directeur, c’est-à-dire le président et le vice-président. Parce que s’il n’y a de postulants, le congrès ne peut pas se tenir. Le congrès se tient pour que les différents candidats puissent obtenir les suffrages des membres statutaires. C’est pourquoi je souhaite vivement qu’au courant de la semaine à venir un accord puisse être trouvé. On va faire œuvre de jurisprudence, parce que j’ai vu le code électoral, les statuts et règlements intérieurs de la fédération, le code d’éthique, le code disciplinaire, mais j’ai trouvé que ce cas de figure n’existe pas dedans. Donc, les membres statutaires et les différentes commissions doivent se retrouver autour d’une table pour trouver une sortie de crise dans l’intérêt du football guinéen, afin que la FIFA ne s’en mêle pas », a dit Thierno Saïdou Diakité.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: +224622919225

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin