Comme annoncé précédemment, le gouvernement guinéen a décidé de sévir contre les enseignants ayant le mot d’ordre de grève lancé par le SLECG dirigé par Aboubacar Soumah. Dans la préfecture de Tougué, plus de 400 enseignants n’ont pas perçu leur salaire du mois de janvier 2020. Interrogé par un journaliste de Guineematin.com, le Directeur Préfectoral de l’Education a confirmé le gel des salaires des grévistes, précisant qu’il n’est pas à l’origine de cette situation.

Fodé Mamoudou Traoré, DPE de Tougué

« Quand la grève a été déclenchée, nous avons pris beaucoup de dispositions pour éviter l’arrêt des cours. Nous avons dit que la grève est un droit mais quiconque va en grève, il n’a pas droit à un salaire pendant les jours non travaillés. Eux, ils appliquent les instructions de leur secrétaire général et moi aussi j’applique les instructions de mon ministre Mory Sangaré. Les DSEE me remontent les listes et à mon tour je les remonte à Conakry. Je ne suis nullement à la base du gel de leurs salaires. Tous les DPE ont remonté les listes des enseignants grévistes, pas seulement à Tougué », a expliqué Elhadj Fodé Mamoudou Traoré.

Les enseignants dont les salaires ont été gelés, prévoient de tenir une assemblée générale pour décider de la suite à donner à cette situation.

Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tel: 625698919/657343939

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin