Moriba Albert Délamou, maire de la commune urbaine de N’zérékoré

Le maire de N’Zérékoré, Moriba Albert Délamou, a convoqué les chefs de quartiers de la ville à une réunion d’urgence ce mercredi, 14 avril 2021. Selon les informations confiées au correspondant local de Guineematin.com, cette rencontre fait suite à un affrontement qui a opposé des jeunes issus d’ethnies différentes lundi dernier. L’objectif est de prendre des dispositions pour éviter un nouveau conflit interethnique dans la capitale de la Guinée forestière.

C’est au quartier Nyen Kpama 2 qu’un affrontement a éclaté entre des jeunes Guerzés et Malinkés (les deux ethnies majoritaires à N’Zérékoré) dans la soirée du lundi, 12 avril 2021. Selon les témoignages recueillis sur place, c’est un jeune Guerzé qui aurait pointé une torche allumée sur un groupe de jeunes Malinkés qui faisaient du thé.

S’en sont suivis une dispute, puis des jets de pierre entre les deux camps. Et, la situation a fini par prendre de l’ampleur, lorsque chaque groupe a bénéficié de l’appui de plusieurs membres de sa communauté. Des coups de feu ont retenti, et une femme a été blessée par balle. Heureusement, la police est intervenue à temps pour éviter le pire.

« C’est vers 20 heures que j’ai reçu un appel m’informant qu’il y avait des jets de pierre dans mon quartier. Quand je me suis rendu sur les lieux, j’ai constaté effectivement les jets de pierre. J’ai essayé de calmer les gens, mais en vain. Directement, j’ai appelé la CMIS qui est rapidement intervenue pour ramener le calme.

Mais très malheureusement, 30 minutes après le départ de la police, on a entendu des coups de feu. Et il y a une femme qui a été touchée par balle. J’ai instruit le chef de secteur de s’en occuper. Après, j’ai rappelé la CMIS qui est revenue rétablir l’ordre », explique Pierre Lancé Sidibé, le chef de quartier de Nyen Kpama 2.

Les affrontements intercommunautaires sont récurrents à N’Zérékoré. Le dernier cas en date est survenu à l’occasion du double scrutin contesté (référendum constitutionnel et élections législatives) du 22 mars 2020. Ces violences avaient beaucoup de morts, de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels, dont des édifices publics et privés, des commerces et des églises pillés et incendiés.

Cette fois, le maire de N’Zérékoré, Moriba Albert Délamou, veut prendre toutes les dispositions nécessaires pour éviter une telle situation. C’est l’objectif de sa rencontre en cours avec les chefs de quartiers de la ville.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin