C’est la fin du calvaire à Pamelap ! La frontière terrestre entre la Guinée et la Sierra Léone sera rouverte le jeudi prochain, 18 février 2021, à partir de 8 heures, temps universel. Ainsi en ont décidé les présidents Alpha Condé et Julius Maada Bio, a appris Guineematin.com de source officielle.

L’annonce a été faite dans la matinée de ce mardi, 16 février 2021, à l’issue de la signature de plusieurs accords de coopération entre les deux pays, en présence des deux dirigeants.

Comme on le sait, cette frontière a été fermée le 27 septembre dernier par une décision unilatérale de Conakry, de même d’ailleurs que nos frontières avec le Sénégal et la Guinée Bissau. Si la décision n’avait pas été précédée d’explications, Alpha Condé (qui cherchait à se faire réélire pour un troisième mandat à la tête de la Guinée) avait plus tard accusé Cellou Dalein Diallo, son principal adversaire, de chercher à recruter des mercenaires dans les pays voisins. Le président guinéen avait nommément et ouvertement cité le vice-président de la Sierra Léone, Juldeh Jalloh, et le président de la Guinée Bissau, le Général Umaro Sissoco Embalo, parmi ceux qui seraient disposés à prêter main forte au président de l’UFDG, la principale force de l’opposition guinéenne depuis 2010, pour s’imposer à la tête du pays à l’issue de la présidentielle du 18 octobre 2020. Ce que l’UFDG avait d’ailleurs formellement démenti…  

Et, il y a moins d’un mois, lors du dernier sommet des chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), organisé le samedi 23 janvier 2021, à Abuja (Nigéria) par Vidéoconférence, le président léonais s’était plaint contre son homologue guinéen. Julius Maada Bio avait également « dénoncé » Alpha Condé sur des « incursions à Yenga »… Depuis, une mission gouvernementale léonaise a été reçue à Conakry et vice versé. Les travaux de ces deux missions ont favorisé l’arrivée du chef de l’Etat léonais, hier, et la signature de plusieurs accords ce matin à Conakry, sous la présidence conjointe de Julius Maada Bio et Alpha Condé.

Après ce qui s’apparente à une « reprise » des relations de coopération entre la Guinée et la Sierra Léone, on se demande bien ce qui adviendra des frontières de notre pays avec le Sénégal de Macky Sall et la Guinée Bissau du Général Umaro Sissoco Embalo… Partout, des marchandises pourrissent et des Guinéens souffrent, sans compter les énormes pertes économiques que cette décision continue d’entraîner aussi bien en Guinée que dans ces pays frères.

A suivre !

Nouhou Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin