Entièrement rénovée et équipée, l’ancienne unité de gestion de Donka a été transformée en unité des urgences néonatales. Cette structure, qui relève de l’Institution de Nutrition et Santé de l’Enfant (INSE), a été inaugurée ce jeudi, 05 décembre 2019, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Selon les statistiques, l’INSE a hospitalisé 1589 nouveau-nés en 2019. Parmi eux, 558 ont trouvé la mort, soit 35, 11% de taux de mortalité. Des chiffres inacceptables, selon Matthias ROTH-KLEINER, président de l’ONG Souffle 2 vie, qui est le principal bailleur de ce projet. « Je pense que nous sommes là parce que nous ne voulons pas accepter la continuation de ces chiffres. Nous voulons tous et toutes diminuer cette mortalité, pas seulement ici à l’INSE mais dans toute la Guinée (…)

Je vous demande, oui je vous supplie ceux parmi vous qui êtes au levier du pouvoir, soutenez, aidez, et renforcez ces collègues en blouses blanches qui sont encore au chevet des patients. C’est à vous d’enlever les barrières, c’est à vous de leur donner des lieux, du matériel et tout ce qui va avec pour faire un bon travail. Prenez les décisions courageuses pour leur faciliter le travail », a-t-il exhorté.

Selon Dr Ibrahima Sory Diallo, le directeur général de l’INSE, cette nouvelle unité des urgences néonatales permettra de réduire la mortalité néonatale au moins à 10%. Il a remercié les partenaires, dont l’ONG Souffle 2 vie, pour leur soutien qui a permis l’obtention d’importants matériels d’oxygène pouvant permettre de sauver beaucoup de nouveau-nés. « Nous vous demandons, monsieur le secrétaire général (du ministère de santé, ndlr), d’user de tous vos relations pour renforcer l’équipement de ce centre.

On s’est battu avec les partenaires pour avoir le peu que vous allez voir tout de suite. Mais nous souhaiterions aussi dans le cadre de la donation du matériel de Donka, qu’on a déjà vu, il y a du matériel pour la prise en charge des nouveau-nés : il y a 10 couveuses dans le magasin, 7 tables de réanimation, il y a 8 respirateurs, j’en passe ; nous souhaiterions avoir un peu de ces matériels pour la prise en charge des nouveau-nés pour pouvoir réduire la morbidité et la mortalité néonatales », a sollicité le responsable de l’INSE.

Présente à cette cérémonie, Dr Madina Rachid, directrice nationale adjointe de la santé familiale, a exprimé sa reconnaissance à l’ONG Souffle 2 vie pour son appui. Selon elle, cette aide permettra de « renforcer le cadre de vie et de travail de cette institution de nutrition pour les enfants, mais d’améliorer la vie des nouveau-nés en vue de réduire la mortalité néonatale. Car ces équipements, aujourd’hui offerts à l’institut, permettront d’améliorer la qualité des services. Ceci est indéniable pour nous. J’invite ici tous les partenaires techniques et financiers à emboîter le pas pour continuer à doter l’INSE des équipements qu’il faut ».

De son côté, Dr Sékou Condé, secrétaire général du ministre de la santé, a indiqué que le gouvernement guinéen a fourni beaucoup d’efforts au cours des dernières années en matière de santé. Il ajoute toutefois que « les besoins dans la santé sont immenses et ne sauraient jamais être atteints. Le besoin du jour est ponctuel mais dans la marche vers le bonheur, il reste toujours des ambitions et des intérêts à défendre. Et c’est justement tenant compte de cette réalité que le gouvernement a demandé l’appui des partenaires de manière à combler progressivement les besoins existants et futurs.

A cet égard, le ministère de la santé est très fier de constater que la coopération suisse à travers l’ONG Souffle 2 vie a répondu positivement à ce cri de cœur, à cet appel pour une santé dans la marche vers l’atteinte des objectifs de développement durable. Qu’elle en soit donc vivement remerciée au nom du gouvernement et au ministère de la santé. En procédant à la remise de cet équipement, nul doute que l’ONG participe de façon significative à la lutte contre la maladie et surtout à celle de la réduction de la mortalité néonatale », a dit le représentant du ministre de la santé.

A noter que cette unité des urgences néonatales dispose de matériels et équipements de dernière génération. Selon les techniciens, certains matériels peuvent donner de l’oxygène à un bébé même quand il n’y a pas de courant.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin