Incendie à Madina : une victime dit avoir perdu plus de 200 millions

21 décembre 2019 à 20 08 43 124312

Comme annoncé précédemment, un incendie d’origine électrique est survenu dans la journée de ce samedi, 21 décembre 2019, au marché de Madina, le plus grand du pays. Selon des témoins, c’est un transformateur qui a explosé et le feu a touché plusieurs boutiques situées aux alentours. Il n’y a pas eu de morts, mais il y a eu des blessés et des sommes importantes d’argent plus des marchandises calcinées. Un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place a recueilli les témoignages de quelques commerçants victimes.

Lire

L’UFR n’entend pas reculer d’un iota : « le combat qui est entamé se mènera jusqu’au bout »

21 décembre 2019 à 20 08 22 122212

Sidya Touré, président de l’UFR, avec les responsables du FNDC 

L’annonce du président Alpha Condé de l’élaboration de la nouvelle constitution, qui doit être vulgarisée prochainement, a suscité une vague de colère dans les rangs de l’opposition politique et des acteurs de la société civile. Regroupés au sein du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), ces acteurs promettent de maintenir la pression pour faire échouer le projet qui pourrait ouvrir la voie à un 3ème mandat pour Alpha Condé. L’assemblée générale de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a essentiellement tourné autour de ce sujet ce samedi 21 décembre 2019, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Télimélé : les responsables locaux et l’ANAFIC en conclave pour le développement local

21 décembre 2019 à 20 08 05 120512

La validation du plan d’action de développement local 2020-2024 de la commune urbaine de Télimélé a regroupé plusieurs acteurs ce samedi 21 décembre 2019. La cérémonie, organisée à la salle de la conférence de la mairie, a regroupé les responsables des quartiers et districts de la commune urbaine de, le conseil communal et le représentant de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités (ANFIC), rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Cellou Dalein avertit : « il n’y aura pas d’élections tant que Kébé sera à la CENI »

21 décembre 2019 à 19 07 39 123912

A l’image de tous ses prédécesseurs, l’actuel président de la CENI est récusé par l’opposition. A l’occasion de l’assemblée générale de son parti de ce samedi, 21 février 2019, Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition guinéenne, a annoncé qu’il n’y aura pas d’élections dans le pays tant que maître Amadou Salif Kébé dirige l’institution électorale. Il accuse ce dernier d’être partial et donc un obstacle à la tenue d’élections équitables et transparentes, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

AG de l’UFC : Aboubacar Sylla s’en prend à « ceux qui veulent brûler le pays pour être président »

21 décembre 2019 à 19 07 30 123012

L’annonce faite par le président Alpha Condé, relative à l’adoption d’une nouvelle Constitution, alimente les débats dans la cité, notamment dans les QG des partis politiques. Ce sujet d’actualité était parmi les principaux points débattus au siège national de l’Union des Forces du Changement (UFC) ce samedi 21 décembre 2019, à l’occasion de son assemblée générale. Le président du parti, Aboubacar Sylla, s’est employé à convaincre ses militants qu’il y a une différence entre le projet de nouvelle constitution et le 3ème mandat avant de s’en prendre à l’opposition politique, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Nouvelle constitution : « nous allons arrêter cette machine », prévient Cellou Dalein

21 décembre 2019 à 19 07 21 122112

Colère et détermination, ce sont les sentiments que Cellou Dalein Diallo a exprimés à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti de ce samedi, 21 décembre 2019. Devant ses partisans rassemblés au siège de la formation politique, le président de l’UFDG a dénoncé avec véhémence « l’obstination » du président Alpha Condé à changer l’actuelle constitution « pour s’octroyer un troisième mandat ». Et il a promis que le FNDC, dont il est membre, va barrer la route à ce projet, a constaté un reporter qui était sur place.

Lire

Législatives à Lélouma : Thierno Souleymane Obama confirmé candidat de l’UPR

21 décembre 2019 à 19 07 09 120912

L’ancien membre du bureau exécutif national de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Thierno Souleymane Diallo dit Obama a été confirmé ce samedi, 21 décembre 2019, candidat à l’uninominal de Lélouma, sous la bannière de l’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR) du ministre d’Etat Elhadj Ousmane Bah, conseiller à la Présidence de la République, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Le FNDC à l’AG du PADES : « le mois de janvier sera un cauchemar pour le Pr Alpha Condé »

21 décembre 2019 à 18 06 35 123512

Le discours du président Alpha Condé sur le projet de nouvelle constitution qu’il compte faire vulgariser passe mal dans les rangs du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Responsables politiques de l’opposition et acteurs de la société civile multiplient les sorties pour dénoncer la démarche du président, tout en promettant des moments difficiles contre les promoteurs du 3ème mandat. L’assemblée générale du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) de ce samedi, 21 décembre 2019, a essentiellement tourné au tour de ce sujet, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

N’Zérékoré: la journée internationale des volontaires des Nations Unies célébrée en différé

21 décembre 2019 à 18 06 01 120112

La journée internationale des volontaires a été célébrée en différé dans la journée d’hier vendredi, 20 décembre 2019, dans la ville de N’zérékoré. C’est la salle Karamoko Kourouma de l’université de la ville qui a abrité la conférence-débat organisée à cet effet et dont le thème est « le rôle de la jeunesse dans la protection de l’environnement pour un future inclusif », rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Elhadj Ousmane Bah : « l’UPR constitue aujourd’hui l’alternative la plus crédible sur l’échiquier politique national »

21 décembre 2019 à 17 05 42 124212

En prélude aux élections législatives prochaines en Guinée, le comité central de l’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR) tient une session extraordinaire à son siège national à Conakry. Le lancement officiel des travaux de cette session a été présidé ce samedi, 21 décembre 2019, par Elhadj Ousmane Bah, le leader dudit parti, en présence des représentants du RPG (allié de l’UPR) et de la CODENOC, rapportent les envoyés spéciaux de Guineemain.com à cette rencontre.

Lire

Incendie à Madina : marchandises calcinées, argent perdu, des blessés et interpellations

21 décembre 2019 à 17 05 07 120712

Dans l’après-midi de ce samedi, 21 décembre 2019, un incendie a été enregistré à Madina (le plus grand marché de la République de Guinée). Trois boutiques d’alimentation (conteneurs) et deux camions de douze roues qui ont été touchés par l’incendie. Les victimes déplorent plusieurs pertes dont l’argent liquide (de dizaines de millions) et des marchandises, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui revient de Madina Ecole.

Lire

Une délégation du FNDC au siège de l’UFDG : « en janvier, il y aura des actions fortes »

21 décembre 2019 à 16 04 47 124712

Une délégation de la coordination nationale du FNDC a effectué des visites ce samedi, 21 décembre 2019, dans les sièges de certains partis politiques d’opposition du pays. Ces responsables du Front National pour la Défense de la Constitution ont profité des assemblées générales hebdomadaires de ces formations politiques pour aller délivrer un message à leurs militants. Au siège de l’UFDG, c’est Ibrahima Diallo, le coordinateur des opérations du FNDC, qui a adressé le message de la coordination aux militants mobilisés sur les lieux.

Il a indiqué que lui et ses collègues sont venus pour remercier d’abord les militants du principal parti d’opposition du pays, pour leur mobilisation à l’occasion des marches du FNDC et les sensibilisations qu’ils mènent dans les quartiers. « Nous sommes venus vous dire aussi que monsieur Alpha Condé a annoncé son projet de coup d’Etat constitutionnel. Il nous appartient de résister face à l’oppression. Nous devons être plus que jamais déterminés pour dire à monsieur Alpha Condé que le 21 décembre 2020, à 00 heure, il va partir du pouvoir.

Nous devons résister face à l’oppression parce que la constitution de mai 2010 nous donne ce droit. Si aujourd’hui le pouvoir est déterminé à 100%, les responsables du FNDC sont déterminés à 1000%. Nous vous demandons de vous mobiliser, d’aller dans les quartiers, dans les secteurs, dans les carrés, sensibiliser les citoyens à sortir le 26 décembre pour montrer à monsieur Alpha Condé qu’il va marcher sur notre cadavre avant d’aboutir à son projet de nouvelle constitution.

Nous voudrions vous dire aussi de rester à l’écoute. Au mois de janvier, il y aura des actions fortes, des actions très fortes. Monsieur Alpha Condé, qu’il soit sûr d’une chose, la détermination c’est le FNDC, l’engagement c’est le FNDC et il va partir du pouvoir le 21 décembre 2020 », a dit ce responsable du Front National pour la Défense de la Constitution.

En réponse, le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a dit que l’UFDG est très honorée par cette visite de cette délégation à son siège. « Les militantes et militants de l’UFDG sont heureux de vous accueillir aujourd’hui au siège de notre parti. Comme vous le savez, les militants de l’UFDG sont aussi des militants du FNDC, c’est pourquoi nous sommes très fiers de vous accueillir ici. Et nous saisissons cette occasion pour vous adresser les vives félicitations des militants de l’UFDG pour le combat que vous menez au sein du FNDC avec eux », a-t-il déclaré.

Le chef de file de l’opposition guinéenne a ensuite rassuré ses hotes de la détermination des responsables et des militants de son parti à répondre à leurs appels et à poursuivre le combat contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé jusqu’au bout. « Nous vous rassurons que le 26 décembre, tous ces militants que vous voyez ici et beaucoup d’autres qui ne sont pas là, seront dans les rues pour manifester et exprimer de la manière la plus éloquente leur opposition au troisième mandat.

Et après le 26, le programme qui sera établi, vous trouverez toujours en première ligne les militants et les responsables de l’UFDG… pour arrêter monsieur Alpha Condé dans son obstination de compromettre la démocratie et l’état de droit dans notre pays », a laissé entendre Cellou Dalein Diallo.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Lire

Humanitaire : la fondation Orange Guinée au secours des élèves handicapés du Centre Sogué

21 décembre 2019 à 14 02 13 121312

La fondation Orange Guinée pour l’humanitaire a offert 150 tablettes braille et d’autres outils aux élèves aveugles et malvoyants du centre Sogué, situé à la cité de Solidarité de Taouyah. La remise officielle de ces équipements a eu lieu le vendredi, 20 décembre 2019. Ce don vise à faciliter la formation de ces jeunes déficients visuels, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Ce geste de la société de téléphonie mobile s’inscrit dans le cadre de son programme citoyen. Une façon de témoigner de promouvoir l’accès à l’éducation pour tous. « Ce don s’inscrit dans le cadre de l’intervention de la fondation Orange dans les différents secteurs, dont les plus prioritaires sont la santé et l’éducation parce que ce sont les droits fondamentaux de l’être humain. Nous sommes déjà intervenus dans certaines écoles primaires avec des tablettes et autres. C’est avec beaucoup d’émotion d’ailleurs que nous procédons à la remise de ce don et nous sommes heureux de contribuer à l’éducation des enfants surtout les plus vulnérables », a déclaré Fatogoma Aristide Sanon, directeur général adjoint d’Orange Guinée, ajoutant que ce geste n’est que le début. « Nous allons continuer dans ce sens pour essayer de vous apporter plus de soutiens possible », a-t-il promis.

En recevant ce don au nom des élèves de son école, Delphine Senya Zoumanigui, la directrice générale de l’école des aveugles et malvoyants du Centre Sogué, a exprimé une grande satisfaction. « Ces tablettes que vous nous offrez aujourd’hui, sont les matériels très essentiels sans lesquels nos enfants ne peuvent pas apprendre. Donc si vous venez ce matin pour nous faire ce grand don, nous ne pourrons que vous dire merci, et que ce geste ne soit pas le dernier mais plutôt le début d’un partenariat fructueux. Car malgré les avancées, le centre enregistre des difficultés liées notamment à la formation des formateurs en pédagogie et en informatique, le besoin de doter le centre en outils informatiques, le non fonctionnement de notre cantine », a indiqué la directrice.

L’union guinéenne des aveugles et malvoyants, représentée à cette cérémonie par Bobo Barry, a salué aussi ce geste de la fondation Orange Guinée et remercié ses responsables. « C’est pour nous un immense honneur de recevoir ce don de matériels didactiques que la fondation Orange offre à l’école Sogué. L’union guinéenne des aveugles et malvoyants apprécie hautement cette fondation qui démontre qu’elle est véritablement tournée vers l’amélioration des conditions d’étude des personnes atteintes de déficience visuelle. Actuellement, cette école a besoin d’accompagnement et d’appui véritable afin de répondre aux nombreuses attentes des enfants qu’elle accueille. Je remercie donc au nom de l’union et de tous les jeunes bénéficiaires de ce centre, la fondation Orange Guinée pour ce geste ».

A noter qu’en plus des 150 tablettes braille, ce don est composé de 150 poinçons à tête ronde, 28 lignes et 30 caractères. Ce qui permettra aux élèves aveugles et malvoyants d’écrire et d’apprendre plus facilement leurs leçons.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626 66 29 27

Lire

Mamou : l’OIM sensibilise sur les méfaits de la migration irrégulière

21 décembre 2019 à 13 01 45 124512

Prévue le 18 décembre de chaque année, la journée internationale des migrants a été célébrée le vendredi, 20 décembre 2019, à Mamou. L’événement a été organisé par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), en collaboration avec l’organisation guinéenne pour la lutte contre la migration irrégulière. La rencontre a réuni à la maison des jeunes de la ville, des migrants retournés et des élèves entre autres, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

C’est sous le thème « Nous… Ensemble » que cette rencontre a été organisée. Elle a été marquée par plusieurs activités. Il notamment de la projection d’un film produit par un migrant de retour, suivie de témoignages d’autres migrants retournés sur les difficultés liées à la migration irrégulière. Une façon de sensibiliser les jeunes sur les méfaits de cette forme de migration.

Dans son discours de circonstance, Mohamed Dougounou, le représentant de l’OIM dans la région de Mamou, a indiqué que « la célébration de cette journée intervient dans un contexte de raffermissement des relations entre la Guinée et l’organisation internationale pour les migrations. Cette coopération remontant à l’année 2000, touche diverses dimensions de la gestion des migrants : accueil et réintégration des migrants, migration, développement et politique migratoire, santé, urgence et transition, immigration et gestion des frontières.

Ces interventions de l’OIM contribuent à l’atteinte des objectifs du plan cadre des Nations Unies pour l’aide au développement (PNUAD 2011-2022), document stratégique aligné sur les priorités du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) et celles des objectifs de développement durable », a indiqué le responsable onusien.

Présent à cette cérémonie, le chef de cabinet du Gouvernorat de Mamou a salué l’organisation de cet événement dans une ville qui connaît un départ massif de jeunes, candidats à l’immigration clandestine. Samba Héry Camara a ensuite rassuré que « la gestion des questions migratoires fait partie des priorités du gouvernement guinéen aujourd’hui. En témoignent la mise en place d’une politique migratoire et l’obtention du gros fonds d’assistance au retour volontaire et à la réintégration des migrants.

Sur la tortueuse route du désert et de la mer, certains de nos jeunes, dans l’espoir d’aller mobiliser des ressources et les rapatrier chez nous, ont perdu la vie dans des circonstances extrêmement douloureuses. Cependant, il faut reconnaître qu’avec l’OIM, la migration n’est profitable au migrant et à la société, que si elle est faite conformément aux lois », a rappelé l’émissaire du Gouvernorat de Mamou.

La célébration de cette journée intervient à un moment où la Guinée est classée parmi les pays les plus grands pourvoyeurs de migrants irréguliers en Europe.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tel: 625698919/657343939

Lire

Kalil Diallo contre la nouvelle constitution : « elle ouvre la voie à une présidence à vie »

21 décembre 2019 à 12 12 00 120012

Ibrahima Kalil Diallo, président du collectif de soutien aux actions du président ACLa vague de réactions de poursuit à Conakry, suite à la publication de l’avant-projet de nouvelle constitution. Le président Alpha Condé, qui a rendu public le texte à l’occasion d’une adresse à la nation, souhaite qu’il soit largement vulgarisé avant son adoption par voie référendaire. Mais, de nombreux acteurs politiques et de la société civile du pays sont opposés à cette démarche. C’est le cas d’Ibrahima Kalil Diallo, le président du Collectif des Jeunes Démocrates de Guinée, qui a accordé un entretien à un journaliste de Guineematin.com sur la question. Il dénonce une tentative du chef de l’Etat guinéen de s’octroyer un troisième mandat.

« Je crois que c’est un autre défi que le président a lancé au peuple de Guinée. Dans ce discours, il a voulu dire au peuple de Guinée, qu’il s’en fout qu’on tue ses enfants, qu’il s’en fout qu’on blesse ses enfants, il s’en fout que l’économie guinéenne soit à terre. Tout ce qui l’intéresse, c’est d’élaborer cette nouvelle constitution qu’il a tant voulue. Nous nous opposons fermement à cette décision.

Puisque c’est une décision qui pourrait dangereusement compromettre l’avenir de ce pays. Une nouvelle constitution adoptée, ça ouvrirait sans doute la voie à la présidence à vie. Puisque c’est vrai, dans la nouvelle constitution qu’il a proposée, on ne parle pas de 3ème mandat. Donc, cela veut dire que si on a cette nouvelle constitution, il n’y aura plus de 3ème mandat. Mais, il y aura un premier mandat, ensuite un deuxième mandat et finalement c’est la présidence à vie », soutient notre interlocuteur.

Pour Kalil Diallo, au regard de la déception du peuple face aux promesses jamais réalisées, Alpha Condé devrait plutôt chercher à partir dignement. « Avec tout le temps que ce pouvoir a eu, il a été incapable d’être à la hauteur des attentes du peuple. On ne peut pas comprendre donc qu’aujourd’hui, on nous parle de nouvelle constitution. Je crois que ce n’est pas à la fin de son mandat qu’il va le faire. La constitution est proposée, maintenant il n’a qu’à nous laisser ce texte-là. Quand il va quitter, les autres qui vont venir, ils vont nous soumettre cette constitution. Si le peuple le veut, il va l’adopter. Mais pour le moment, je crois que ça ne devrait même pas être sa préoccupation.

Ce qui devrait préoccuper le président, c’est comment sortir par la grande porte. Parce que s’il se hasarde à aller dans ce sens, je crois qu’il finira par le regretter, et lui et tous ceux qui sont derrière lui aujourd’hui. Parce qu’il faut comprendre aujourd’hui qu’il n’a le soutien de personne. Il n’a ni la communauté internationale, ni la population guinéenne. La majorité de la population guinéenne est aujourd’hui opposée à cette démarche. Donc, il n’a que ce petit groupe, ce petit clan aujourd’hui qui est en train de s’accaparer, de partager les ressources de ce pays. Ce n’est que ce groupe-là qui le soutient aujourd’hui », a-t-il dit.

Le président du Collectif des Jeunes Démocrates de Guinée demande aux Guinéens de se donner la main et se mobiliser derrière le Front National de Défense de la Constitution (FNDC) pour barrer la route au 3ème mandat ambitionné par le président Alpha Condé. « Nous nous opposons fermement à une telle démarche et nous demandons au peuple de Guinée d’être très attentif, surtout aux jeunes. Puisqu’aujourd’hui, c’est l’avenir de la jeunesse qui est en train d’être compromis dangereusement. Aujourd’hui, il y a des milliers et des milliers de jeunes guinéens qui sont sortis des universités et d’autres qui n’ont pas été à l’école et qui n’ont pas de travail.

Parce que le pouvoir n’a pas su créer les conditions pour l’employabilité de la jeunesse. C’est pourquoi, le peuple dans sa grande majorité est opposé à cette démarche. Je crois que les acteurs nationaux ne vont pas se laisser faire. C’est en cela d’ailleurs que je demande au FNDC et à tous les acteurs de la République de resserrer les rangs et de continuer à mener ce combat commun qui est un combat de l’avenir », a lancé Ibrahima Kalil Diallo.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com
Tel: 620 589 527

Lire

État Civil : des journées d’information et de sensibilisation sur l’apatridie et les pièces d’identité à Conakry

21 décembre 2019 à 10 10 59 125912

Sous le leadership de AGIL (Alliance pour la promotion de la gouvernance et des initiatives locales), le consortium des d’organisation de la société civile a organisé les 19 et 20 décembre 2019, des journées d’information et de sensibilisation sur l’apatridie et les pièces d’état civil à Conakry. C’est un réceptif hôtelier de la place qui a servi de cadre à cette rencontre, qui a pour l’objectif de contribuer au débat sur l’apatridie en vue de son éradication en Guinée, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était à cette rencontre.

Lire

Un conseiller du PM rassure : « Kassory Fofana va bien, il est à la maison » (avec vidéo)

21 décembre 2019 à 10 10 31 123112

La nouvelle sur l’état de santé du Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, a enflammé les réseaux sociaux et donné lieu à toutes sortes de commentaires depuis hier vendredi, 20 décembre 2019. En visite aux Etats-Unis d’Amérique, Kassory Fofana « a fait un faux et a trébuché. Il a passé 2 heures à l’hôpital et il va bien », assurent ses proches. Dans un entretien accordé à un reporter de Guineematin.com dans la matinée de ce samedi, 21 décembre, le conseiller en communication de la Primature affirme que le PM est rentré à la maison.

Mamadou Dian Diallo, conseiller en communication du Premier ministre

« Le Premier ministre a fait un faux pas, il a trébuché parce qu’il ne portait pas de bottes », a dit Mamadou Dian Diallo, le conseiller en communication de la Primature. Selon lui, les faits se sont produits dans la journée du jeudi 19 décembre. « Mais, dans des pays comme les USA, au moindre faux, si minime soit-il, on vous oriente vers les médecins qui vous disent la conduite à tenir. Donc, le Premier ministre n’a passé que deux heures à l’hôpital. Après, il est rentré à la maison. Il va bien et tout est normal », a rassuré monsieur Diallo.

Dans une vidéo transmise à notre rédaction, (à voir ci-dessous) on voit Kassory Fofana et le politicien Ibrahima Abé Sylla en plein échange. Et, Kassory a l’air bien portant.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. 628 17 99 17

 

 

Lire

Lutter contre une nouvelle constitution en Guinée : principale priorité des acteurs de l’opposition à Labé

21 décembre 2019 à 9 09 19 121912

Younoussa Baldé, secrétaire général du comité fédéral des jeunes de l’UFDG de Labé

La sortie médiatique du président Alpha Condé annonçant l’avant-projet d’une nouvelle constitution en Guinée, suivie de la diffusion du document par le bureau de presse de la présidence de la République, suscite beaucoup de réactions au sein de la classe politique de Labé où les principaux animateurs de l’opposition se voient contraints de revoir leur agenda par rapport à la date du 16 février 2020, prévue pour les prochaines élections législatives, rapporte un correspondant de Guineematin.com, en Moyenne Guinée.

Lire