Comme annoncé précédemment, une marche funèbre a été organisée ce vendredi, 06 décembre 2019, pour accompagner à leur dernière demeure, huit (8) jeunes gens tués en marge des manifestations organisées contre le 3ème mandat pour Alpha Condé. Abdourahmane Sanoh, coordinateur national du FNDC, accompagné de ses collègues, a présenté ses condoléances aux familles éplorées.

Ensuite, il a lancé un appel aux Guinéens qui doivent plus que jamais continuer le combat pour honorer la mémoire des martyrs tombés sur le champ d’honneur, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Décryptage !

« Je voudrai au nom du FNDC, le comité de pilotage, la coordination et l’ensemble des antennes, avec les adhérents et le peuple de Guinée, exprimer encore une fois notre profonde tristesse et nos condoléances aux familles éplorées pour non seulement l’évènement qu’on est en train de vivre aujourd’hui, qui est la conséquence de l’assassinat à travers des armes traitres, des fils de ce pays dont le seul délit est de s’engager pour que la Guinée soit autrement et meilleure pour chacun d’entre nous.

Nous avons environ, sur toute l’étendue du territoire, quelques 25 personnes qui sont tombées, pour l’écrasante majorité, sous ordre des autorités actuelles. Et nous voudrions rassurer surtout qu’aucun de ces assassinats ne restera impuni. Il faut que cela soit très clair pour aussi bien les commanditaires que les éléments des forces de défense qui parfois, n’ont pas eu l’humanisme et ont eu le cynisme de tirer à bout portant sur des citoyens guinéens dont ils ont la responsabilité de protéger.

On ne va pas continuer ces propos, parce que c’est un jour noir pour notre peuple, un jour de tristesse. Mais, je voudrais dire ici et pour l’ensemble du peuple de Guinée, de toutes les antennes du FNDC, que ne pas aller jusqu’au bout de la victoire finale, serait trahir la mémoire de tous ceux qui sont tombés, de tous ceux qui ont été blessés. Nous devons aller jusqu’à la victoire finale. Ça doit être clair dans l’esprit de tout le monde.

Il faut que ce rêve dangereux, satanique, soit transformé en cauchemar pour ceux qui sont en train de le faire. On n’est plus loin de la victoire, et la peur est déjà dans leur camp. Continuons à nous battre, maintenons la dignité pour que notre pays change à jamais et positivement ».

Propos recueillis par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin