Conakry : victime de kidnapping, Mamadou Kallan Diallo raconte sa mésaventure

28 février 2020 à 18 06 29 02292

De nombreuses familles guinéennes sont aujourd’hui sans nouvelles de leurs proches, victimes d’enlèvements de la part d’hommes en uniformes, dans une lourde atmosphère de chasse contre les opposants à un 3ème mandat pour Alpha Condé. Mamadou Kallan Diallo, président de la Coalition des Etudiants Leaders de Guinée, récemment kidnappé à Conakry, a été retrouvé inconscient vers Forécariah.

Lire

Double scrutin du 1er mars : ça va acter « l’isolement total » du régime Alpha Condé

28 février 2020 à 18 06 08 02082

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, le pouvoir de Conakry est en train de subir une débâcle en Afrique. Ses pairs du continent ont apparemment décidé de l’isoler avec son « fameux référendum constitutionnel ». Car, après l’organisation ouest africaine, la CEDEAO (communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest), c’est l’Union africaine qui vient de créer un fossé entre lui et le régime d’Alpha Condé.

Lire

Gougoudjé (Télimélé) : la résidence du sous-préfet attaquée, le matériel électoral incendié

28 février 2020 à 17 05 37 02372

La résidence du sous-préfet de Gougoudjé incendiée

Les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour le pouvoir dans la préfecture de Télimélé, où de nombreux cas d’incendies sont enregistrés dans de bâtiments abritant du matériel électoral. Après Tarihoye et Brouwal Sounki, c’est la résidence de la sous-préfète de Gougoudjé qui a été attaquée par des inconnus.

Lire

Manifs du FNDC : le marché de Madina fortement impacté

28 février 2020 à 17 05 09 02092

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, les manifestations du FNDC contre le changement de constitution en Guinée continuent de paralyser les activités commerciales dans plusieurs endroits de Conakry. Au grand marché de Madina (dans la commune de Matam), les commerçants ont encore fermé leurs boutiques ce vendredi, 28 février 2020.

Lire

Dinguiraye : la localité de Kalinko militarisée à deux jours du scrutin du 1er mars

28 février 2020 à 16 04 50 02502

A 48 heures du double scrutin législatif et référendaire du 1er mars 2020, plusieurs militaires ont été déployés dans la commune rurale de Kalinko, relevant de la préfecture de Dinguiraye. La présence de l’armée sur le terrain est liée à la sécurisation du processus électoral dans cette localité fortement éprouvée suite aux violences post-électorales de février 2018, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Mort de Michel Mara : les femmes de Yomou ne décolèrent pas !

28 février 2020 à 16 04 04 02042

La découverte, en début de semaine, du corps de Michel Mara, garçon de 7 ans, dans la ville de Yomou, a créé l’émoi dans cette ville de l’extrême Sud-est de la Guinée. Les femmes de la commune urbaine ne croient pas à l’hypothèse du suicide et veulent que la lumière soit faite dans cette affaire. Elles ont encore une fois exprimé leur colère dans la journée d’hier jeudi, 27 février 2020, à travers une marche inédite, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les femmes de Yomou se sont fait entendre à travers une marche de la « colère » à travers la ville pour exiger la vérité sur la découverte du corps du garçon de 7 ans, retrouvé mort au bout d’une corde dans la journée du lundi 23 février. Elles ont manifesté à moitié nue, en tapant sur leurs seins, avec des pleurs pour que le ou les coupables soient retrouvés.

La marche a commencé dans le quartier Gbanakoly, secteur Samory. Les femmes ont suivi la route principale, traversant le grand marché de Yomou où les commerçants s’installaient pour le marché hebdomadaire. Puis, elles ont emprunté la route de l’hôpital préfectoral où le corps de Michel Mara a été retrouvé. Certaines femmes portaient des habits traditionnels, d’autres avaient en main des calebasses.

« Nous somme sorties ce matin pour exprimer notre colère, pour montrer aux gens que nous ne sommes pas contentes pour cet acte. Nous implorons nos ancêtres pour que le ou les coupables soient retrouvés. Nous voulons que le ou les coupables soient punis par la loi et par nos ancêtres », a lancé une des manifestantes, rouge de colère.

De Yomou, Michel Anas Koné pour Guineematin.com

Lire

Manifs du FNDC : les activités toujours paralysées sur l’axe Cimenterie-Kagbélen

28 février 2020 à 15 03 30 02302

Comme annoncé précédemment, le front national pour la défense de la constitution poursuit ses mouvements de protestation contre le changement constitutionnel nourri par le président Alpha Condé qui voudrait rempiler pour un troisième mandat à la tête de la Guinée. Ces mouvements de protestation, parfois émaillés de violences, paralysent la circulation et les activités commerciales à Conakry et dans certaines préfectures de l’intérieur du pays.

Lire

Comment sortir de la crise ? « Guinée Moderne » propose un gouvernement de transition

28 février 2020 à 14 02 41 02412

Thierno Yaya Diallo, Guinée Moderne

« Guinée moderne demande la mise en place immédiate d’un gouvernement de transition pour maintenir la Guinée dans un équilibre et une stabilité sociale, afin d’éviter des tensions politiques, une crise électorale qui pourraient plonger le pays dans des troubles… Guinée Moderne propose pour la transition, une équipe de patriotes, dirigée par un homme libre, qui ne traîne pas de casseroles financières, qui n’a jamais siégé dans un gouvernement, qui sera prêt à défendre les intérêts exclusifs des guinéens, de la constitution et des clauses de ladite transition ».

Lire

Manifestations contre Alpha Condé : notre constat sur les axes Enco5-Cosa et Tannerie-Nongo

28 février 2020 à 14 02 15 02152

Les manifestations lancées par le front national pour la défense de la constitution (FNDC) contre le troisième mandat du président Alpha Condé se poursuivent à Conakry. Et, ce vendredi, 28 Février 2020, la circulation est normale sur le tronçon Enco5-Cosa et sur la transversale Tannerie-Nongo. Mais, les activités commerciales sont toujours paralysées dans cette partie de la capitale guinéenne, a constaté un reporter de Guineematin.com qui est sur place.

Lire

Conakry : des gendarmes accusés d’exactions dans une concession à Koloma2

28 février 2020 à 14 02 04 02042

Sarakaty Bah, secrétaire fédéral de l’UFR

Comme annoncé précédemment, la journée hier, jeudi 27 février 2020, a été très mouvementée à Conakry. Sur fond de ville morte, l’appel à manifester du front national pour la défense de la constitution a paralysé les activités dans plusieurs endroits de la capitale guinéenne. Des accrochages ont été signalés par endroits de Conakry. Et, à N’Dantary, dans le quartier Koloma2, une équipe de gendarmes cagoulés aurait investi une concession appartenant à un responsable fédéral de l’UFR (union des forces républicaines) pour commettre des exactions.

Lire

Manifs contre le 3ème mandat : l’appel du FNDC ignoré à Kaloum

28 février 2020 à 13 01 49 02492

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) accentue la pression sur le gouvernement du président Alpha Condé qui veut doter notre pays d’une nouvelle constitution. Entamées hier, les nouvelles manifestations se poursuivent ce vendredi 28 février 2020, à travers le pays. Dans la commune de Kaloum, centre administratif, les activités fonctionnent normalement. Boutiques, magasins, banques et assurances, tournent à plein régime a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Démission du ministre Yéro Baldé : ce qu’en pensent des citoyens de Conakry

28 février 2020 à 13 01 40 02402

Abdoulaye Yéro Baldé, ministre démissionnaire de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, a démissionné du gouvernement guinéen ce jeudi, 27 février 2020, à un moment où notre pays est englué dans une crise sociopolitique sans précédent. Des citoyens de Conakry, interrogés par un reporter de Guineematin.com ce vendredi, apprécient diversement cette décision.

Lire

Ousmane Gaoual aux jeunes de Boké : « il faut empêcher le double scrutin du dimanche »

28 février 2020 à 13 01 22 02222

Après avoir connu beaucoup d’écueils, la délégation du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), conduite par Ousmane Gaoual Diallo, est arrivée dans la soirée d’hier, jeudi 27 février 2020, dans la ville de Boké. Le meeting, programmé à la place des Martyrs où le 3ème mandat devrait être cloué au pilori, n’a pu s’y tenir suite à l’intervention des forces de l’ordre. La foule s’est retrouvée au siège local de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) où des discours ont été tenus, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Pendant que le médiateur est emballé par une crise interne, Emballo prête serment

28 février 2020 à 13 01 08 02082

Il l’avait promis. Il l’a fait. Umaru Sissoco Emballo a prêté serment hier, jeudi 27 février 2020. La cérémonie s’est déroulée dans un hôtel de la capitale, Bissau. Preuve que cette investiture ne marque pas la fin de la crise post-électorale consécutive à la présidentielle du 29 décembre 2019. Loin de là. Le Premier ministre crie au coup d’Etat. Sa victoire reconnue plusieurs fois par la CENI, le général Sissoco entend désormais exercer ses fonctions de chef d’Etat. D’autant plus que son prédécesseur a quitté le palais présidentiel aussitôt après sa prestation de serment.

Lire

Manifs du FNDC : notre constat sur le tronçon Sonfonia-Wanindara ce vendredi

28 février 2020 à 12 12 53 02532

Contrairement à la journée d’hier qui avait démarré avec des émeutes sur le tronçon Sonfonia et Wanindara, la situation est calme ce vendredi matin dans cette partie de la commune de Ratoma. Aucune manifestation n’est enregistrée, mais les activités sont fortement paralysées le long de la route le Prince, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Elections du 1er mars en Guinée : l’UA rappelle sa mission d’observation électorale

28 février 2020 à 12 12 22 02222

Un nouveau coup dur pour les autorités guinéennes qui se font isoler au fur et à mesure qu’approchent les élections législatives et le référendum constitutionnel du 1er mars 2020. Un double scrutin contesté par l’opposition guinéenne, qui menace d’empêcher le vote. Après le retrait de l’OIF du processus électoral, l’annulation de le venue en Guinée d’une mission de chefs d’Etat de la CEDEAO et de la mission d’observation électorale de l’organisation sous régionale, c’est au tour de l’Union africaine de s’éloigner du processus électoral.

Lire

Prolifération des comptes du chef de l’Etat sur les réseaux sociaux : la présidence réagit

28 février 2020 à 11 11 52 02522

Communiqué : Le ministre d’État chargé des Affaires présidentielles constate avec regret la prolifération de comptes Facebook et Twitter non certifiés attribués au Pr. Alpha Condé, président de la république, chef de l’Etat, avec des contenus inappropriés, malheureusement repris in extenso par certains médias sans aucun effort de vérification et d’authentification.

Lire