Elhadj Bangaly Kaba, premier imam de Kankan

Comme annoncé précédemment, une cérémonie de lecture du coran et de sacrifice a été organisée ce vendredi, 10 juillet 2020, à Kankan, une ville théâtre d’une protestation sans précédent contre le manque d’électricité. Initiée par les autorités, cette cérémonie visait à prier pour le retour au calme à Kankan et pour l’électrification de la région. Et le grand imam de la ville a profité de l’occasion pour adresser un message aux ressortissants de la Haute Guinée qui sont dans le gouvernement.

Selon des informations confiées à Guineematin.com, c’est le ministre d’Etat en charge de la Défense nationale et des affaires présidentielles, Dr Mohamed Diané, et son homologue de l’administration du territoire et de la décentralisation, Bouréma Condé, qui ont envoyé trois bœufs et une somme d’argent pour faire ce sacrifice. Mais, même s’il salue cette action, le premier imam de la grande mosquée de Kankan estime qu’elle n’est pas suffisante. Pour mettre définitivement fin au mouvement de protestation qui secoue la capitale de la Haute Guinée depuis trois semaines, Elhadj Bangaly Kaba demande aux cadres ressortissants de la région à se battre pour son électrification.

« Lorsque Cellou Dalein Diallo était ministre des travaux publics, il a construit beaucoup de route au Fouta. C’est pour dire que les fils ressortissants de la Haute Guinée qui sont dans le gouvernement, doivent se battre pour aider le chef de l’Etat à électrifier la Haute Guinée. Ils doivent inciter le président à s’intéresser beaucoup plus aux problèmes de la région de Kankan. Comme ça leur présence au gouvernement aura eu un sens. Mais, si on dit qu’ils sont au gouvernement et qu’il n’y a personne pour venir au secours de la région, ça n’a pas de sens. On les remercie pour les trois bœufs qu’ils ont envoyés, mais ils doivent savoir qu’il leur reste beaucoup à faire », a dit le leader religieux.

A noter que malgré les multiples sensibilisations menées par la notabilité de Kankan, les jeunes qui protestent contre le manque de courant promettent de se faire entendre à nouveau. Ils annoncent une nouvelle manifestation de rue la semaine prochaine non seulement à Kankan mais aussi dans d’autres villes de la région.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin