Conférence de presse du collectif des frustrés du RPG

« C’est une mauvaise histoire qui est en train d’être écrite sur la page du RPG. Nous demandons à rencontrer monsieur le président de la République pour pouvoir discuter de nos points de revendications. Si cela n’est pas fait, nous allons passer à la vitesse supérieure, en organisant des sit-in et des manifestations de rue. Si tout cela n’aboutit pas, nous allons utiliser d’autres voies de recours qui seront amères pour le parti et pour le président de la République », a prévenu Ibrahima 4 Doumbouya, coordinateur national du collectif des frustrés du RPG.

En première ligne depuis le weekend dernier pour dénoncer la marginalisation dont sont victimes depuis 2010 les militants et fils de militants de première heure du parti au pouvoir en Guinée, le RPG, Ibrahima 4 Doumbouya, le coordinateur national du collectif des frustrés du RPG, semble pourtant avoir derrière lui une ruche des abeilles à la solde du président Alpha Condé. Car, après ses différentes sorties médiatiques la semaine dernière, monsieur Doumbouya- qui a eu l’audace de dire tout haut ce qui se murmure tout bas dans les rangs du RPG- est aujourd’hui contraint de se cacher pour mieux mener le combat de tous ceux qui se sont sacrifiés pour aider Alpha Condé à mener son combat politique qui lui a permis d’occuper la magistrature suprême de notre pays.

Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com ce mercredi, 17 février 2021, Ibrahima 4 Doumbouya a annoncé que des hommes sont à ses trousses pour le « kidnapper » afin de le faire taire.

« Hier, j’ai reçu des appels insistants lors d’une émission radio à laquelle je prenais part. Après l’émission, j’ai rappelé le numéro, l’intéressé m’a dit de quitter immédiatement les lieux et de ne pas aller aussi chez moi à la maison. Je lui ai demandé la raison, il m’a alors dit que je suis recherché par une unité proche du président, qui est le service national de la sécurité intérieure. J’ai demandé pourquoi ce service me chercherait. Il m’a alors dit que s’il y avait des preuves contre moi, c’est la DPJ (Direction centrale de la Police Judicaire) qui allait me rechercher. Mais, vu que c’est le service national de la sécurité intérieure qui me recherche, ça veut dire qu’on veut me kidnapper et me faire taire pour un moment, parce que mes sorties agaceraient le pouvoir. J’ai alors répondu que ceux qui me recherchent ne sont pas dans la pensée du président ; sinon, lui-même (Alpha Condé) sait que les gens sont frustrés. Il l’a dit à plusieurs occasions, même au Palais à la veille de la présidentielle, c’est la condition que lui-même avait posée pour être candidat. Il a dit que si le parti veut qu’il soit candidat, il faudra que les cadres s’engagent à accompagner les RPGistes qui sont frustrés à la base. Donc, j’ai pris cette information au sérieux car mon informateur est une personne crédible », a indiqué Ibrahima 4 Doumbouya.

Par ailleurs, le coordinateur national du collectif des frustrés du RPG a exprimé sa déception de voir son parti, le RPG pour lequel eux et leurs parents ont tout sacrifié, retourner sa machine répressive contre ses propres militants fidèles et dévoués.

« Le sentiment qui m’anime aujourd’hui est un sentiment de frustration encore. Je suis vraiment mécontent de savoir que le parti pour lequel nos parents et nous les jeunes sommes sacrifiés se retourne contre nous aujourd’hui, parce que simplement nous avons dénoncé un malaise. C’est une mauvaise histoire qui est en train d’être écrite sur la page du RPG. Nous demandons à rencontrer monsieur le président de la République pour pouvoir discuter de nos points de revendications. Si cela n’est pas fait, nous allons passer à la vitesse supérieure en organisant des sit-in et des manifestations de rue. Si tout cela n’aboutit pas, nous allons utiliser d’autres voies de recours qui seront amères pour le parti et pour le président de la République », a prévenu Ibrahima 4 Doumbouya.

Pour voir le mémorandum des « frustrés du RPG », Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien suivant :

Les frustrés du RPG se font entendre : « les RPGistes restent les plus misérables et ridicules en Guinée »

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin