« Les pays qu’on dit démocratiques en Afrique, mettent leurs opposants en prison. Nous, on n’a jamais mis des opposants en prison… »

Le président Alpha Condé n’accorde vraisemblablement aucune attention aux multiples appels à la libération des opposants détenus depuis plusieurs mois à la maison centrale de Conakry. C’est en tout cas ce qui ressort d’un discours qu’il a tenu à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Guinea Investment Forum, ce mercredi 24 février 2021, à Conakry.

Le chef de l’Etat guinéen a laissé entendre qu’il n’a jamais emprisonné des opposants, ajoutant que ceux qui sont actuellement en prison (parmi lesquels figurent 5 responsables de l’opposition) ne sont pas des hommes politiques.

« La Guinée a fait d’énormes progrès sur le plan des droits humains. Mais on continue toujours de nous considérer comme avant. Les pays qu’on dit démocratiques en Afrique, mettent leurs opposants en prison. Nous, on n’a jamais mis des opposants en prison. Les gens qui sont en prison ne sont pas des hommes politiques », a-t-il dit.

Par ailleurs, Alpha Condé s’en est pris une nouvelle fois aux journalistes français qu’il accuse de manquer de respect aux présidents africains. « Vous savez, les journalistes français ne respectent pas les chefs d’Etat africains. Moi, je n’accepte pas qu’on me manque de respect. On doit se comporter avec moi comme on le fait avec le président français. Ce que tu ne peux pas faire avec le président français, tu ne le feras pas avec moi. C’est pourquoi, RFI et France24 racontent ce qu’ils veulent. Le mensonge peut aller vite, mais la vérité le rattrape toujours. La véritable image de la Guinée sera connue », a promis le président Condé.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin