Abdourahmane Sinkoun Camara, Ambassadeur de Guinée en Côte d’Ivoire

Pour matérialiser son concept de campagne, « Gouverner autrement », le président Alpha Condé a visité depuis le mois de janvier dernier, plusieurs départements ministériels et promis des mesures drastiques pour mettre un terme à la léthargie et à l’immobilisme qui caractérisent l’administration guinéenne.

Des déplacements et discours qui suscitent assez de débats dans la cité. Certains (comme l’Honorable Mohamed Soumah, cinquième Vice-président de l’Assemblée nationale) sont très critiques. Le Président du parti GeCi (la Génération Citoyenne) estime que ce n’est pas le rôle du chef de l’Etat de faire ces genres de visite. « Je crois que qu’un chef, c’est quelqu’un qui agit, qui prend des décisions et sanctionne. Mais, vous ne pouvez pas vous comporter comme le président Alpha Condé le fait actuellement », a lancé Mohamed Fodé Soumah.

Pour les partisans du président de la République est bien dans son rôle. D’ailleurs, l’Ambassadeur, Abdoulramane Sinkoun Camara, qui a joint un reporter de Guineematin.com au téléphone ce jeudi, 25 février 2021, assimile une telle déclaration à un outrage à la fonction de président de la République.

« Je ne suis pas d’accord sur une quelconque déclaration qui vise à dénigrer l’initiative du Chef de l’Etat d’effectuer une visite inopinée dans les administrations publiques. Cette déclaration du député est un outrage pur et simple à la fonction du Chef de l’Etat », a-t-il dit, avant de rappeler que « le Président Alpha CONDE est le Chef de l’Etat ! Il a été élu par la majorité des Guinéens sur la base d’un projet de société qui doit être réalisé par l’Etat à travers l’administration guinéenne. Il a le droit le plus absolu de faire des visites inopinées pour contrôler ceux qui ont la charge d’exécuter son programme de société », a insisté le diplomate guinéen.

Ce membre influent du Bureau politique national du RPG Arc-En-Ciel, au pouvoir depuis 2010, martèle que le chef de l’Etat a l’entière responsabilité de la gestion de l’Etat et qu’il lui est loisible d’utiliser toutes les stratégies et politiques pour obtenir les résultats escomptés.

« L’échec de son projet de société aux yeux des Guinéens ne relève que de sa responsabilité, on ne le souhaite pas. C’est pourquoi d’ailleurs il s’attache à l’exécution correcte de ses directives et au respect strict des règles de l’administration qui commencent par la ponctualité et l’assiduité au bureau. C’est le Président de la République qui a été élu et non pas un membre du gouvernement », conclut Sinkoun Camara.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin