Pépé Francis HABA, président du parti Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD)

Comme annoncé précédemment, le responsables des antennes et de la mobilisation du FNDC, Oumar Sylla, alias Fonikè Mengué, a été condamné hier, jeudi 28 janvier 2021, à 11 mois de prison par le tribunal correctionnel de Mafanco. Cet activiste de la société civile guinéenne a été jugé coupable de « participation directe à un attroupement non armée ».

Mais, cette décision rendue en première instance par la juge Djenabou Donghol Diallo est vive critiquée dans les rangs de l’opposition et de la société civile guinéenne. La plus part des acteurs dénonce une décision de justice dicté au tribunal par le président Alpha Condé. C’est le cas du président de l’union guinéenne pour la démocratie et le développement (UGDD).

Joint au téléphone par Guineematin.com quelques heures après l’annonce de cette condamnation, l’opposant Pépé Francis Haba a laissé entendre que l’emprisonnement de Fonikè Mengué est une preuve que le président Alpha Condé est prêt à tout pour rester au pouvoir.

« C’est une situation très  triste. Je pouvais quand-même m’attendre à la condamnation de tout le monde sauf cet activiste de la société civile qui a quand-même été l’un des ténors de la lutte contre le 3ème mandat. Je pense qu’il paie tout simplement son opposition quant à la présidence à vie du professeur Alpha Condé. C’est une situation vraiment triste. Cela signifie que monsieur Alpha Condé est prêt à tout pour se maintenir vaille que vaille au pouvoir. Il appartiendra ainsi à toute la société civile, à toute l’opposition de s’organiser pour obtenir sa libération immédiate », a dit Pépé Francis Haba.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin