Comme annoncé précédemment, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a appelé à une journée de manifestation ce lundi, 20 juillet 2020, pour demander le départ du président Alpha Condé. Interrogés par un journaliste de Guineematin.com, des citoyens rencontrés sur l’axe Enco5-Cosa apprécient différemment cette manifestation, même si tous sont unanimes sur la légitimité de la manifestation du FNDC.

Décryptage !

Mamadou Baïlo Diallo, enseignant de profession

Mamadou Baïlo Diallo, enseignant de profession : « je suis pour les manifestations ; mais, je suis contre le moment choisi pour son organisation »

Je ne suis pas contre la manifestation du FNDC ; mais, toute chose a un temps. La manifestation du FNDC est légitime ; mais, le temps de son organisation est mal choisi. Nous sommes dans une période de pandémie du Coronavirus qui n’est pas au niveau de la Guinée seulement, qui est dans le monde entier. Donc, même si le FNDC est en droit de manifester, le moment n’est pas opportun. Parce que qui dit manifestation, dit mobilisation ; et, les mobilisations peuvent être des sources de propagation du Coronavirus. Et, la pandémie ne connait pas qui est avec le pouvoir ou qui est avec l’opposition. Donc, je suis pour les manifestations ; mais, je suis contre le moment choisi pour son organisation.

Abdoulaye Baldé, cameraman, artiste-comédien

Abdoulaye Baldé, cameraman, artiste-comédien : « le gouvernement guinéen doit pouvoir prendre tous les citoyens au même pied d’égalité »

Moi, ma préoccupation, ce sont les deux poids deux mesures du gouvernement. D’un côté, on permet aux uns de manifester comme ils veulent et de l’autre côté, on empêche. Ça, c’est un grand problème. Le gouvernement guinéen doit pouvoir prendre tous les citoyens au même pied d’égalité. Le Chef de l’Etat est le garant de la stabilité, il doit par conséquent œuvrer à ce qu’il y ait la paix dans le pays. Et, pour cela, il doit accepter que chacun exprime son opinion sans en être inquiété. Aussi, je souhaite que le Chef de l’Etat prenne en compte les préoccupations des citoyens. Ceux qui sont aux côtés du Chef de l’Etat ne souffrent pas. Mais, nous (le bas peuple) qui constituons la plus grande majorité, nous souffrons. Et, c’est pour cette raison que nous lui demandons de prendre en compte les préoccupations des citoyens.

Mamadou Bah, commerçant

Mamadou Bah, commerçant : « nous souhaitons que le président de la République se prononce publiquement en disant qu’il ne fera pas un 3ème mandat »

Nous sommes le 20 juillet, aujourd’hui, jour de manifestation du FNDC. Donc, comme vous avez pu le constater, nous sommes à une ville morte. Tout est à l’arrêt. J’étais venu voir si je pourrais ouvrir ma boutique ; mais, vu l’atmosphère et je n’ai pas pu travailler aujourd’hui. Nous prions le gouvernement d’entendre le cri de cœur du peuple. Nous demandons au président de la République de respecter ses engagements. Il s’était engagé à respecter et faire respecter la Constitution. Il avait dit qu’il allait respecter ses mandats constitutionnels. Les gens ont voté pour lui à deux reprises. Nous souhaitons qu’il s’en aille maintenant. Nous souhaitons que le président de la République se prononce publiquement en disant qu’il ne fera pas un 3ème mandat. Il a des cadres qui ne manquent pas, il faut désigner quelqu’un dans son parti pour continuer ce qu’il a commencé. Le président a fait ce qu’il a pu, nous le remercions pour ça. Mais, nous souhaitons qu’il quitte maintenant.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin