Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, le dictateur tchadien la mort du dictateur tchadien a été annoncée ce mardi, 20 avril 2021, alors qu’il venait juste d’être annoncé victorieux de l’élection présidentielle pour un sixième mandat consécutif. Le « Maréchal tchadien », Idriss Déby Itno a été tué de façon incroyablement banal lorsqu’il est allé lui-même sur le terrain pour défendre le fauteuil présidentiel qu’il a chéri plus que sa vie… C’est donc le le FACT (Front pour l’alternance et la concorde au Tchad), dirigé par le général Mahamat Mahadi Ali, qui a mis fin au règne de celui qui se croyait invincible.

Et, comme on pouvait s’y attendre, ses amis du continent et d’ailleurs multiplient les superlatifs pour le désormais ex président, qui n’aura quitté le pouvoir par les armes…

 

Communiqué de la présidence guinéenne : C’est avec une profonde amertume que le Peuple de Guinée, son Gouvernement et moi-même avons appris la disparition subite de son Excellence le Maréchal Idriss Déby Itno, Président de la République du Tchad.

 

Le Peuple frère du Tchad vient de perdre un grand homme d’État et l’Afrique un panafricaniste convaincu.

 

Patriote et fervent défenseur de la paix et de la sécurité dans le Sahel, le Maréchal fut un grand ami.

 

En cette douloureuse circonstance, je voudrais, au nom du Peuple et du Gouvernement guinéens ainsi qu’à mon nom propre, présenter au Peuple Tchadien et particulièrement à la famille de l’illustre disparu nos vives et sincères condoléances.

Conakry, le 20 avril 2021

Professeur Alpha Condé

Président de la République, Chef de l’État

Transmis par le Bureau de Presse de la Présidence

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin