Amadou Damaro Camara, RPGAprès leur déclaration à la presse sur la présence des militaires au domicile de l’opposant Sidya Touré, dans la journée du mardi 4 novembre 2014, les députés de la mouvance et de l’opposition ont expliqué leurs démarches, toujours par la voix du président du groupe parlementaire de la majorité, Amadou Damaro Camara.

Interrogé sur la menace qui avait préalablement visée un autre député, Aboubacar Soumah, élu uninominal de l’UFDG à Dixinn, Amadou Damaro Camara a estimé que dans ces genres de situation, il y a « toujours un problème de crédibilité personnelle », avant de rappeler qu’il n’était pas en Guinée, à ce moment où le député de Dixinn se plaignait.

Seulement, sa tentative de banaliser ce cas de menace de mort contre le député Aboubacar Soumah laisse penser que pour Sidya Touré les menaces peuvent être très graves ! « Je ne vois pas pourquoi le RPG tenterait d’assassiner un député ! Ce n’est pas Cellou Dalein, Ce n’est pas Sidya… En quoi monsieur Soumah nous aurait empêché de faire ce que nous voulons ? »…

Doit-on en déduire que tous ceux qui  pourraient « empêcher le RPG de faire ce qu’il veut » sont en danger en République de Guinée ? Les commentaires sont, évidemment, libres…

Voici la vidéo de ce court débat entre journalistes et députés : 

Commentaires