Les mutualistes de la Mutuelle Communautaire de Croissance (MC2) de N’zérékoré ont pris d’assaut ce lundi, 09 décembre 2019, les locaux de la micro finance pour réclamer leur argent. De nombreux citoyens sont déçus d’avoir investis d’importantes sommes d’argent dans cette structure qui a fait faillite. Les victimes demandent l’implication du président Alpha Condé pour trouver une solution au problème qui tourne au tour de 100 millions de francs guinéens, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les protestataires ont organisé un sit-in ce lundi devant les locaux de la MC2 de N’zérékoré pour réclamer la restitution de leurs fonds. Mathos Gobounan Doré, porte-parole, est revenu en détails sur les raisons de leur colère.

Mathos Gobounan Doré, porte-parole des manifestants

« Nous sommes mécontents par rapport à l’initiative présidentielle. J’ai créé une association dénommée Plan Guinée, qui avait pour but d’épargner pour qu’en fin d’année, qu’on partage l’argent et chacun fait ce qu’il veut. Quand on est venu, la MC2 nous a dit que c’est l’initiative présidentielle pour aider les paysans, et le taux est de 1,5 %. Ça veut dire que quand tu prends 100 000 francs guinéens, tu dois payer 15 000 francs guinéens comme intérêt. Vu toutes ces conditions, on s’est dit que c’est une bonne banque et qu’on peut adhérer. Mais, nous voulons juste épargner notre argent pour ne pas que les voleurs nous envahissent. Quand on a épargné notre argent, on devait en être en possession le 18 décembre 2018. Quand on est venu pour le retrait des cents deux millions de francs guinéens (102 millions de FG), ils ont dit que la banque est en faillite, de revenir le 22 décembre 2018. Et quand le 22 décembre 2018 est arrivé, on n’a pas eu notre argent. Maintenant, les femmes se sont mobilisées pour aller jusqu’à la préfecture voir monsieur le préfet, et le préfet n’a pas laissé le temps aux femmes. Il les a poussées jusqu’à les faire tomber. Et le député Sory Haba a osé dit aux femmes que quiconque ose l’attaquer, sera dévoré par ses gardes de corps. Selon lui, Il est député de CEDEAO, et de ce fait, personne ne peut l’oser en tant élu du peuple », a expliqué monsieur Doré.

Devant leur calvaire qui se poursuit, Mathos Gobounan Doré et ses compagnons d’infortune demandent au chef de l’État son implication. « Ce n’est pas la politique ni rien. Nous demandons au président Alpha Condé les 102 millions de FG, parce que c’est son initiative, pour que les femmes puissent mener normalement leurs activités. C’est tout ce que nous demandons au président de la République. De nos jours, on n’a pas besoin du préfet ni du député. La seule personne qu’on peut écouter aujourd’hui, c’est le maire. C’est à cause du maire qu’on s’est patienté jusqu’au aujourd’hui. Mais, toutes les deux autres personnes sont irresponsables », martèle-t-il.

Pépé 2 Haba

Joins au téléphone, le numéro 1 actuel de la MC2, Pépé 2 Haba, appel à la retenue et annonce une réunion d’urgence. « C’est les anciens mutualistes au temps de l’honorable Sory Haba et André Malomou, conseiller à la commune urbaine et ex directeur d’administration. Nombreux sont ces mutualistes qui ont déposé leur argent mais par mauvaise gestion, les mutualistes n’ont pas retrouvé leur argent. Mais malgré tout ça, la nouvelle équipe que je dirige est en train de fournir assez d’efforts pour mettre à l’aise ces mutualistes. Je les appelle au calme et à la retenue. Et demain, mardi 10 décembre 2019, une réunion doit se tenir autour de ça pour pouvoir trouver des pistes de solutions », a laissé entendre monsieur Haba.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo LAMAH pour Guineematin.com

Tél : 620 16 68 16/666 89 08 77

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin