La réunion de revue de performance 2018 du Plan National de le Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020 a eu lieu ce mercredi, 11 décembre 2019, dans un réceptif hôtelier de Conakry. La rencontre, présidée par le Premier ministre, Kassory Fofana, a permis de faire le bilan des activités réalisées dans le cadre du PNDES, notamment les avancées en termes de développement socio-économique de notre pays pou l’année 2018, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Cette réunion qui se tient au sein du Cadre de Concertation et de Coordination (CCC) a connu la participation de quelques 300 invités et personnalités : membres du gouvernement, représentants des missions diplomatiques, partenaires techniques et financiers, grandes institutions de financement du développement, acteurs du secteur privé et de la société civile et représentants des collectivités.

Selon nos informations, elle est la première du genre depuis la mise en place du Dispositif de Suivi Évaluation du PNDES par le Premier ministre en novembre 2018. Ce cadre, organe de pilotage, a pour mission d’animer et de renforcer la concertation et la coordination entre le Gouvernement et les partenaires au développement autour des résultats du PNDES.

Hadja Mama Kanny Diallo, ministre du Plan et de la Coopération Economique

Dans son exposé, la ministre du Plan et du Développement Economique, Hadja Mama Kanny Diallo, a fait une large présentation des performances réalisées au compte du PNDES pour l’année 2018. Selon elle, des progrès significatifs ont été enregistrés dans l’amélioration du bien-être des populations. « L’indice de développement humain de la Guinée s’est établi à 0,459 en 2017, confirmant ainsi la tendance à la hausse dans laquelle il s’est inscrit depuis 2010 où il se situait à 0,404. Donc, l’indice de développement humain pour 2018, devrait suivre cette tendance à la hausse des huit dernières années, en lien avec l’augmentation du Produit Intérieur Brut qui est passé de 834 dollars des Etats Unis en 2014 à 999 dollars en 2018. Selon les résultats de l’enquête démographique et de santé en 2018, près de 8 ménages sur 10 s’approvisionnent en eau de boisson auprès d’une source améliorée représentant 98% en milieu urbain et 70% en milieu rural », a-t-elle annoncé.

Selon la ministre du Plan, en matière de changement structurel, les actions des autorités visant à transformer l’économie en 2018 ont permis d’enregistrer plusieurs performances. « Cette performance a permis d’avoir une croissance économique qui se situe à 6,2% en 2018 tirée principalement par des sous-secteurs de l’agriculture, de l’industrie extractive, de l’électricité, de l’hôtellerie, des transports et des télécommunications. Le taux de desserte en énergie s’est amélioré de 5,6% en 2018 contre 5% en 2017. Cette évolution tient à l’amélioration du transport et de la réhabilitation de la centrale de Kaloum et auxiliaires communs à Kaloum 3. Les résultats dans le sous-secteur des transports environ 5,2% et les télécommunications 4,5% sont imputables d’une part à l’amélioration du trafic au port autonome de Conakry, la mise en circulation de nouveaux bus de transport urbain à Conakry et d’autre part à l’augmentation du nombre d’abonnés au niveau des sociétés de téléphonie ».

En outre, Mama Kanny Diallo a indiqué que le gouvernement prévoit, d’ici l’horizon 2020, de poursuivre les conditions structurelles et de transformation économique « par le renforcement de bases infrastructurelles de développement, y compris le développement urbain de Conakry et la maintenance du réseau routier ».

Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre, chef du Gouvernement

De son côté, le Premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana a salué la tenue de ces assises. Selon lui, la présente revue de performance au titre de l’année 2018 du PNDES constitue une étape du déploiement de ce programme majeur de l’action gouvernementale. « L’objectif de cette revue est en effet de partager avec vous les conclusions du rapport annuel de performance et de se concerter sur les voies et moyens permettant d’avoir une mise en œuvre plus efficace du programme. C’est donc l’occasion et le lieu d’engager des discussions franches, directes, et constructives, de nature à poser de vrais diagnostics, mais aussi et surtout à formuler des recommandations pertinentes qui nous engageront tous au cours de l’année prochaine qui s’annonce. Ces discussions devront contribuer ainsi à nous faire converger vers une vision commune sur la façon la plus optimale d’adresser la problématique du développement économique et social en Guinée », a-t-il laissé entendre.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin