Faranah : 71 cas d’accidents de la circulation, dont 2 cas mortels, en 2019 (Sécurité )

A quelques jours de la fin de l’année 2019, la police routière de Faranah a livré le bilan des accidents de la circulation enregistrés dans la préfecture. Au total, soixante onze (71) cas d’accidents ont été enregistrés, dont deux (2) cas mortels. L’annonce en a été faite par le Capitaine Mohamed Lamine Keita, commissaire spécial adjoint de la sécurité routière de Faranah, rapporte Guineematin.com à travers son correspondant.

Selon le capitaine Kéita, plus de soixante dix (70) cas d’accidents on été enregistrés par son service en 2019. « En 2019, il y a eu au total 71 cas d’accidents, 2 cas d’accidents mortels qui sont tous des hommes, 25 cas de blessés graves, dont 10 hommes qui ont été grièvement blessés, 12 femmes et trois mineurs. Pour les blessés légers, il y a eu 10 cas, dont 5 hommes légèrement blessés, trois femmes et 2 mineurs ».

Capitaine Mohamed Lamine Keita, commissaire spécial adjoint de la sécurité routière de Faranah

Les deux cas mortels d’accidents ont été déférés au tribunal où les auteurs vont répondre de leurs actes. « Il est à signaler que les deux cas d’accident mortel ont été tous déférés au près du tribunal de première instance de Faranah ».

Par ailleurs, le commissaire spécial adjoint de la sécurité routière de Faranah a fait savoir que de nombreux dégâts matériels. « Ensuite, 24 cas de dommages matériels importants, dont 26 véhicules et 45 motos. Il y a eu aussi des dommages matériels légers avec 10 cas, dont 12 véhicules et 56 motos ».

Toutefois, l’officier de police a révélé qu’il y a une baisse du nombre d’accidents par rapport à l’année dernière. « Comparativement à l’année dernière, il y a eu une diminution du nombre de cas d’accidents. Bien que nous n’ayons pas d’argent, mais on s’est organisé à travailler avec le peu d’éléments qui sont avec nous sur les différents carrefours pour éviter les différents cas d’accidents C’est ce qui a fait que cette année il y a eu peu d’accidents par rapport à l’année passée. Ça veut dire qu’en matière de la circulation, les gens commencent à comprendre petit-à-petit le code de route. Quand les gens se procurent des engins sans connaître les notions de code de route, ça fait problème. Mais avec la sensibilisation à travers les médias locaux, les gens commencent à comprendre. C’est ce qui fait qu’il y a eu peu d’accidents cette année », a laissé entendre le capitaine Kéita.

Parlant des fêtes de fin d’année, notamment des journées du 31 décembre et du 1er décembre prochain, la sécurité routière de Faranah annonce des mesures. « Pour la fête de fin d’année, nous avons pris des dispositions et nous avons reçu l’instruction de la part du directeur régional de la police qui nous a demandé de fournir la liste des éléments que nous avons ici, et en commun accord avec le commissariat central, la protection civile, la police régionale, je crois une planification sera mise en place pour faire le contrôle au niveau de la cité pour éviter les cas de dérapage pendant les fêtes de fin d’année ».

Pour finir, le Capitaine Mohamed Lamine Keita, lance un appel aux citoyens de Faranah. « Je demande aux citoyen à faire preuve de retenue. Il ne faudrait pas qu’il se mette à faire des comportements qui les amènent à l’hôpital ou au cimetière. Les conducteurs, il faut conduire selon le code de la route, il ne suffit pas seulement de se procurer des engins parce que tu as les moyens, mais il faut connaitre le code avant de conduire », a-t-il conseillé.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tél. : 00224 620 24 15 13 / 660 27 27 07

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS