La Foire Internationale de Kaolack (FIKA) 2020, dont la Guinée est le parrain, a mis un accent sur le rôle des femmes entrepreneurs et leaders dans l’intégration sous régionale. C’est dans ce cadre qu’une journée a été dédiée au réseau des femmes entrepreneures et leaders sénégalo-gambiennes pour un forum sur la question. La rencontre a connu la présence des ministres de la femme du Sénégal et de la Guinée ainsi que des délégations venues de plusieurs d’Afrique de l’ouest, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com sur place.

Hadja Seyda Moussoukoro M’Baye, présidente du réseau des femmes entrepreneurs et leaders sénégalo-gambiennes

C’est sous le thème : « Rôle de la femme entrepreneure dans l’intégration économique et sociale dans les pays membres de la CEDEAO » que ce forum a été organisé, le samedi 08 février 2020, à Kaolack. Selon Hadja Seyda Moussoukoro M’Baye, présidente du réseau des femmes entrepreneurs et leaders sénégalo-gambiennes « ce thème vient conforter la CEDEAO dans sa détermination à poursuivre ses efforts de tous les jours visant à changer positivement la vie des femmes ouest-africaines sur le plan économique et social. A ce propos, je voudrais rappeler l’importance des femmes entrepreneures dans le développement socio-économique. Et pour cela, les femmes doivent avoir l’accès à la terre et aux ressources naturelles (…). Un pays ne se développe pas s’il ne consomme pas ce qu’il produit. C’est la raison pour laquelle le concours culinaire qui est organisé par la FIKA est un moyen d’insister et d’encourager les femmes sur la consommation locale. Nous avons des produits très riches qui contribuent à améliorer la santé mais aussi le développement durable », a-t-elle souligné.

Hadja Fatoumata 2 Doumbouya, vice-présidente de l’Union des Femmes de l’Afrique de l’Ouest (UFAO)

La Guinée a été représentée à ce forum par une délégation, composée notamment de Hadja Fatoumata 2 Doumbouya, vice-présidente de l’Union des Femmes de l’Afrique de l’Ouest (UFAO). Cette dernière en a profité pour annoncer la création d’une banque d’investissement dédiée aux femmes africaines. « Madame la présidente fondatrice de l’UFAO Internationale me charge de porter à la connaissance de toutes les femmes entrepreneures et de leaders africaines ici présentes, de la création de la future Banque d’Investissement de la Femme Africaine (BIFA).

Elle invite d’ores et déjà toutes ses consœurs de la sous-région ouest africaine et de la diaspora, à être actionnaires de cette institution financière créée par les femmes et pour les femmes. Elle fonde un grand espoir que cette institution qu’elle souhaite commune, fera le bonheur de plusieurs centaines voire de milliers de femmes autonomisées et épanouies », a dit la guinéenne.

De son côté, le président de la chambre régionale de commerce, d’industrie et d’artisanat de Conakry, chef de la délégation guinéenne à la FIKA 2020, a salué la tenue de ce forum. Mamadou Baldé a promis que la Guinée va adhérer très prochainement au réseau des femmes entrepreneures et leaders sénégalo-gambiennes pour améliorer davantage l’intégration entre les trois pays.

Mamadou Baldé, président de la chambre de commerce de Conakry

« Je félicite les femmes de ce réseau tout en remerciant la présidente et monsieur Sérigne Mboup, président de la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack pour avoir désigné la Guinée comme parrain de la 5ème édition de la FIKA 2020. Cette fois-ci, nous sommes venus avec peu des femmes. Mais je rassure qu’il y aura beaucoup d’autres femmes qui vont adhérer à ce réseau, qui deviendra désormais réseau des femmes entrepreneures et leaders sénégalo-gambiennes et guinéennes », a dit monsieur Baldé.

De Kaolack, Amadou Baïlo Batouala Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin