L’appel à manifester contre le 3ème mandat pour Alpha Condé pour les 12 et 13 février 2020 par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) est passé inaperçu dans la capitale de la région forestière. Les boutiques, magasins, kiosque sont restés ouvertes depuis le matin de ce mercredi, 12 février 2020, et la circulation est resté normale, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Contrairement aux manifestations précédentes, la préfecture de N’Zérékoré a gardé son calme ce mercredi, 12 février 2020. Au niveau du marché central, les commerçants, les marchands, les étalagistes, les vendeuses, les tabliers, chacun vaquait librement à ses affaires.

Les grandes artères de la ville sont souvent occupées par les services de sécurité. Au Quartier Général de l’UFDG, principal parti de l’opposition, situé dans le quartier Mohomou, secteur Scierie, aucun dispositif sécuritaire n’y a été mis sur place. Pourtant, lors des précédentes manifestations, cet endroit était souvent quadrillé par les pickups des services de sécurité.

Même le quartier Mohomou, considéré par plusieurs observateurs comme le départ de chaque mouvement de protestation, est resté silencieux ce mercredi.

C’est le même constat qui a prévalu sur les autres routes de la ville qui n’ont connu aucune perturbation.

Par contre, de nombreuses écoles sont encore affectées par la grève du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée : lycée général Lansana conté, collège Amara Noké Traoré, lycée-collège Alpha Yaya Diallo, lycée collège Félix Roland Moumié…

De Nzérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin