Répression d’élèves à Lola : un autre blessé décède à l’hôpital de N’zérékoré

image d’archive

Une manifestation d’élèves contre le manque d’enseignants, survenue avant-hier lundi, a été réprimée par les services de sécurité dans la commune urbaine de Lola. Sékou Kolié, grièvement blessé en marge de ces manifestations, a succombé à ses blessures ce mercredi, 19 février 2020, à l’hôpital régional de N’zérékoré. Ce qui porte à deux le nombre de morts suite aux violences enregistrées dans cette partie de la Guinée Forestière, rapporte Guineematin.com à travers son correspondant à N’zérékoré.

Suite à la grève déclenchée par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), de nombreuses écoles publiques du pays sont aujourd’hui paralysées. C’est suite au manque d’enseignants que des élèves de Lola ont manifesté le lundi, 17 février 2020. L’intervention des forces de l’ordre avait fait plusieurs blessés, dont deux dans un état critique. Les deux jeunes grièvement blessés, Saa Etienne Ouendeno (âgé de 18 ans, originaire Guéckédou) et Sékou Kolié (âgé de 18 ans, apprenti maçon), avaient été admis aux urgences de l’hôpital régional de N’zérékoré. Le premier, élève en classe de 10ème année, avait rendu l’âme quelques heures après.

Quant à Sékou Kolié, qui avait reçu une balle au niveau de la cuisse, c’est malheureusement ce mercredi qu’il a rendu l’âme à l’hôpital régional de Nzérékoré.

C’est ce qu’a confié à notre reporter Amara Kadiatou Camara, le coordinateur régional du SLECG à N’zérékoré. « J’étais à la morgue tout de suite. On devrait même envoyer le corps du premier (Saa Etienne Ouendeno) à Lola pour son inhumation. Les enfants ont beaucoup saigné avant d’arriver ici à l’hôpital. On a envoyé Sékou Kolié au bloc et vers 18h et 19 heures, nous étions là-bas et on est revenu voir son état, tout allait bien. Donc nous avons quitté, c’est ce matin-là qu’on se préparait pour aller faire les funérailles de l’autre. On nous a appelés pour nous dire que l’autre aussi a succombé à ses blessures. Donc, c’est comme ça s’est passé », a laissé entendre ce responsable du SLECG.

De Nzérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS