Boké se déchaîne contre le 3ème mandat : « désormais, nous allons affronter les promoteurs…»

A l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution, des citoyens ont manifesté ce mercredi, 19 février 2020, à Boké. Des accrochages les ont opposés aux agents des forces de l’ordre, venus les disperser. Au moins trois manifestants auraient été blessés dans ces violences, a appris Guineematin.com à travers son correspondant sur place.

A l’image de Conakry et d’autres localités de l’intérieur du pays, la ville de Boké a répondu à l’appel à manifester du FNDC, ce mercredi. Plusieurs jeunes sont descendus dans la rue pour exprimer leur opposition au projet de nouvelle Constitution, qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Mais, ils se sont heurtés aux forces de l’ordre, qui ont fait usage de gaz lacrymogène pour les disperser.

Lamarana Bah, coordinateur régional du FNDC à Boké

« Nous sommes sortis massivement pour barrer la route à Alpha Condé pour lui montrer qu’on est contre le référendum, les législatives et le troisième mandat. Mais les agents des forces de l’ordre nous ont attaqués en tirant des bombes lacrymogène sur nous. Mais, cela ne va pas nous décourager, nous allons continuer jusqu’au bout parce que nous avons le soutien de tout le monde. Tout Boké est derrière nous, c’est pour ça que nous n’avons pas peur », a déclaré Lamarana Bah, le coordinateur régional du FNDC à Boké.

L’activiste anti-troisième mandat déplore au moins trois blessés dans les rangs des manifestants. Mais, il assure que la répression des manifestations ne va nullement dissuader son camp. « Quel que soit le prix à payer, nous sortirons pour l’empêcher de rester au pouvoir au-delà de 2020. Désormais, nous allons les (promoteurs d’un troisième mandat) affronter quel que soit le prix à payer. L’heure n’est plus au discours ou au jeu de cache-cache. Maintenant, nous allons les affronter et le combat continue », a laissé entendre Lamarana Bah.

A noter que la plupart des activités ont été paralysées ce mercredi dans la commune urbaine de Boké. Le marché central de la ville tout comme les boutiques situées en bordure des routes sont restés fermés.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628-98-49-38

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS