Amara Kaba, directeur national des Pêches Maritimes

Les Guinéens doivent-ils s’inquiéter de l’apparition d’une maladie mystérieuse liée à la pêche au Sénégal ? La rédaction de Guineematin.com a posé la question au directeur national des pêches maritimes. Et, ce dernier s’est montré plutôt rassurant.

Depuis plus d’une semaine, une maladie mystérieuse frappe les pêcheurs sénégalais. Plus de 1000 pêcheurs ont été touchés par cette maladie, qui se manifeste à travers des pustules et boutons sur la peau, et dont la cause n’est toujours pas élucidée. Cette situation commence à inquiéter en Guinée, pays voisin du Sénégal. Mais, Amara Kaba, le directeur national des pêches maritimes, rassure ses compatriotes. Selon lui, jusqu’à date, la Guinée n’est pas touchée par cette maladie.

« Par voie de presse, nous avons appris la survenance de cette maladie au Sénégal, notamment à Tcharoye (en banlieue de Dakar). Mais très heureusement, jusqu’à date, la Guinée n’a pas enregistré de pêcheurs atteints par cette maladie. Nous sommes en contact avec tous les services déconcentrés du ministère, mais aussi les organisations socioprofessionnelles et les pêcheurs installés sur les 300 kilomètres de la côte guinéenne. Et jusqu’à date, heureusement, nous n’avons pas enregistré de cas de cette maladie mystérieuse en République de Guinée », a-t-il annoncé.

Mais, ajoute ce responsable du secteur de pêche, la Guinée ne reste pas malgré tout, les bras croisés face à cette situation. Amara Kaba indique que le ministère des pêches, de l’aquaculture et de l’économie maritime, travaille à la prévention de cette maladie dans notre pays. « Nous avons déjà informé tous nos services déconcentrés et les organisations socioprofessionnelles. Nous leur avons dit de s’intéresser de très près et qu’en cas de maladie inhabituelle au niveau des différents débarcadères, de nous en informer. On ne le souhaite pas, mais même en cas de survenance de cette maladie, la Guinée pourra y faire face.

Vous avez souvenance que la Guinée a été victime de deux grandes épidémies, je dirais même de pandémies. Je veux parler d’Ebola et du Coronavirus qui frappe actuellement plusieurs pays du monde. Mais les services de santé de la Guinée se sont distingués de toutes les belles manières par rapport à la prise en charge de ces maladies. Donc, je pense bien que les services de santé guinéens seront aptes à la prise en charge de n’importe quelle maladie pour le suivi et le traitement qu’il faudra », a laissé entendre le directeur national des pêches maritimes.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin