Aboubacar Biro Soumah, président du Parti pour le Progrès et le Changement PPC

Des voix continuent de s’élever pour dénoncer la détention de nombreux opposants en Guinée et surtout, le refus des autorités d’organiser rapidement leur procès. Depuis leur arrestation, qui fait suite aux violences post-électorales d’octobre 2020, ces responsables et militants de l’opposition sont incarcérés sans jugement à la Maison centrale de Conakry.

 

Une situation qui révolte le président du Parti pour le Progrès et le Changement (PPC). Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, ce lundi 26 avril 2021, Aboubacar Biro Soumah a pointé un doigt accusateur sur le président Alpha Condé. Il tient le chef de l’Etat guinéen pour responsable du sort réservé aux opposants qui croupissent en prison.

 

« Il y a plus de 400 détenus politiques dans les maisons d’arrêt de Conakry et de l’intérieur du pays. Ce sont des prisonniers du président Alpha Condé. Si vous voyez que la détention de ces prisonniers se prolonge, c’est parce que le président de la République interfère dans le fonctionnement de toutes les institutions du pays. C’est lui le président de la République, c’est lui l’Assemblée nationale, c’est lui le pouvoir judiciaire, c’est lui l’armée.

 

Il incarne aujourd’hui toutes ces institutions. C’est pourquoi notre démocratie est confisquée. Ces leaders ont été mis en prison, alors qu’ils n’ont ni détourné, ni volé, ni violé, ni tué. Ces gens ont tout simplement défendu la démocratie et la Constitution guinéenne. C’est à cause de ça qu’ils ont été mis en prison par la volonté d’une seule personne qui s’est transformée en petit dieu. Et aujourd’hui, nous sommes dans un pays où la dictature bat son plein (…).

 

Aujourd’hui, même si la Cour suprême rend un arrêt pour libérer quelqu’un, si le président Alpha dit non, c’est non. C’est lui seul qui fait le petit dieu de la Guinée. Mais l’histoire retiendra qu’Alpha Condé a géré la Guinée avec une main de fer, avec une haine contre des personnes qui ne devraient pas être emprisonnées », a déclaré l’opposant.

 

Aboubacar Biro Soumah estime que la Guinée se trouve aujourd’hui dans une situation « critique et très obscure ». Et la solution à ce problème, dit-il, c’est la mobilisation de la population pour réclamer un changement. « C’est le peuple de Guinée qui doit se lever comme un seul homme pour mettre un terme à cette dictature », a dit le président du PPC.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel:620589527/664413227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin