Des présumés bandits, munis d’armes de guerre, ont braqué un pharmacien aux environs de 5 heures du matin, hier lundi 23 décembre 2019, au quartier Sambaya, dans la commune urbaine de Kindia. La victime, Elhadj Ismaël Kindia Diallo, s’apprêtait à se rendre à Conakry pour faire des achats quand il s’est fait dépouiller de plusieurs millions de francs guinéens par les malfrats en cavale, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, Elhadj Ismaël Kindia Diallo a été attaqué par les malfaiteurs à la mosquée de Sambaya où il était passé pour s’acquitter de son devoir religieux.

Interrogé par notre reporter, monsieur Diallo a raconté sa mésaventure. « Au moment où nous sommes, je souffre. Je ne peux pas vous dire exactement la somme exacte que j’ai perdue. Les malfaiteurs étaient garés derrière la cour de nos voisins. Quand je suis arrivé au carrefour, ils ont allumé leur véhicule. Quand je suis arrivé à la mosquée à bord de mon véhicule, j’ai compris qu’il y a des gens derrière moi, des gens qui me suivaient. C’est ainsi que j’ai garé mon véhicule pour aller prier. Ils sont venus freiner devant moi dans un véhicule sans plaque d’immatriculation. Je suis rentré dans la mosquée. Mais, avant de commencer la prière, j’ai entendu du bruit. Je suis sorti en courant ».

Poursuivant sa narration des faits, la victime raconte que les assaillants étaient en train de s’affairer sur sa voiture. « Quand je suis sorti de la mosquée, un d’entre eux était posté là. Il a dit en Poular, préparez-vous, il arrive. Ça ne m’a pas découragé. Je suis allé voir ce qu’ils faisaient dans ma voiture. Quand je suis sorti de la mosquée, ils ont tiré trois coups de feu. J’ai rebroussé chemin pour aller demander de l’aide. Ensuite, j’ai pris un caillou pour jeter sur eux. Mais, ça n’a eu aucun effet sur eux. D’ailleurs, un d’entre eux a dit par deux fois que si je m’approche, qu’il va me tuer. Un autre a dit en Poular de tirer sur moi si je m’approchais. Au moment où je courais pour me sauver, ils ont fait une autre rafale. Je suis tombé et la balle a atteint ma main droite. Je pensais même que c’était un caillou. Quelques minutes après, je me suis rendu compte que c’est une balle avec le sang qui coulait », a expliqué monsieur Diallo.

A la question de savoir le nombre de ses agresseurs, la victime dit ne rien en savoir. « Je ne sais pas ils étaient au nombre de combien. Mais, j’ai vu deux bandits qui brisaient le pare-brise de ma voiture, deux autres étaient postés à quelques marches de la mosquée pour neutraliser en cas de riposte.Ils ont pris tout ce que j’avais comme argent dans ma voiture, francs guinéens et devise en dollars. C’est seulement mes téléphones qui ont été épargnés, ils ont quand même pris une forte somme dont j’ignore pour le montant ».

Les enquêtes se poursuivent du côté de la gendarmerie pour tenter de mettre main sur les bandits qui sont de plus en plus actifs en cette fin année à Kindia au grand des citoyens, pris au dépourvu.

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com