Guinée : le budget de l’Etat pour 2020 projeté à près de 27 mille milliards

L’Assemblée nationale guinéenne a adopté lundi, 23 décembre 2019, la Loi de Finances Initiale (LFI) 2020. Même si les députés de l’opposition se sont pour la plupart abstenus, le budget de l’Etat pour l’année à venir a été voté par les élus de la mouvance et leurs alliés, majoritaires au parlement. Il est équilibré en recettes et en dépenses à 26 mille 730 milliards 717 millions 321 mille francs guinéens contre un peu plus de 22 milliards en 2019, a appris Guineematin.com, à travers ses reporters qui étaient sur place.

Selon le rapporteur général de l’Assemblée nationale, Mohamed Alfa Diallo, cette loi de finances initiale 2020 est fondée sur la réalisation d’un certain nombre d’objectifs. A savoir :

o Un taux de croissance économique de 6,3% ;

o Un déficit budgétaire de -3,4% du PIB ;

o Un solde budgétaire de base de 0,6% du PIB

o Une mobilisation supplémentaire des recettes fiscales pour atteindre 13,5% du PIB dans un contexte de l’entrée en vigueur du tarif extérieur commun (TEC)

En termes de consolidation des données macroéconomiques, le gouvernement s’engage au maintien en l’état :

o d’un taux moyen d’inflation de 8.3% ;

o du taux de réserves de change à 3 mois d’importation ;

o d’un taux de pression fiscale de 13.5% du PIB contre 13,7% en 2019;

o du taux de change à 9 225.3 GNF le dollar ;

o d’un endettement raisonnable ne devant pas dépasser les 45,4% du PIB ;

Du risque de surendettement à un niveau modéré dans le cadre d’une stratégie d’endettement de moyen terme 2019-2023

Pour réussir à mobiliser les recettes, le gouvernement entend entre autres, procéder au prélèvement forfaitaire de la TVA sur des personnes physiques et morales non immatriculées.

S’agissant des dépenses, le gouvernement s’engage à atteindre un certain nombre d’objectifs. Pour 2020, les principales régies financières sont appelées à mobiliser plus d’argent qu’en 2019.

Ø Direction Nationale des Impôts : 9 464,61 Mds contre 7 892,36 mds dans la LFR 2019 (19,9%) ;

Ø Direction Nationale du Trésor et de la comptabilité publique : 1 660,34 mds contre 2 103,16 mds (-21%) en LFR 2019 ;

Ø Direction Générale des Douanes hors RER : 8 088,86 mds contre 7 647,15 mds (5,8%) en LFR 2019.

Le gouvernement prévoit d’utiliser 9 478 milliards 110 millions 300 mille pour les investissements, soit le tiers du budget prévisionnel de l’Etat.

En 2020, les collectivités locales continueront à bénéficier de 15% des revenus miniers et les anciennes gloires de la culture et du sport auront pour la première fois, une subvention de 4,5 milliards de francs.

Un budget d’affectation spéciale pour le développement des communes de Conakry et l’agence nationale d’inclusion économique et sociale sont également annoncés pour plus de 780 milliards de francs guinéens. De même, une enveloppe de 25 milliards de francs est prévue pour la construction de logements sociaux en faveur des enseignants et des agents de santé.

La clôture de cette session, la dernière peut-être pour cette législature (2014-2019), est prévue ce mardi, 24 décembre 2019, à 11 heures.

Abdallah BALDE et Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS