Le procès tant attendu de l’enseignant qui a déshabillé publiquement sa femme a s’est ouvert ce mercredi, 25 novembre 2020, au tribunal de première instance de N’Zérékoré. A l’issue des débats, la juridiction a condamné le prévenu à 5 mois d’emprisonnement et au paiement d’une amende d’un million de francs guinéens, rapporte le correspondant de Guineematin.com à N’Zérékoré.

 

Inculpé pour « outrage public à la pudeur et violence » et placé sous mandat de dépôt le 17 novembre dernier, Etienne Kolié, 65 ans, professeur d’EPS (Education Physique et Sportive) au collège de Koropara, a comparu ce mercredi 25 novembre devant le tribunal correctionnel de N’Zérékoré. Sans détour, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés, présentant des excuses à son épouse Eugénie Sagno, qui a fait deux enfants pour lui.

 

« Monsieur le président (du tribunal), je ne peux pas expliquer ce qui s’est passé entre nous ce jour. Parce que ce que j’ai fait est humiliant. Eugénie est ma femme. Elle est la mère de mes enfants. Je lui présente toutes mes excuses. Je présente également mes excuses à sa famille, à toutes les femmes et à l’État », a déclaré l’enseignant, qui a déshabillé publiquement son épouse, demandant aux gens de venir regarder les parties intimes de cette dernière, tout simplement parce qu’il l’accusait d’adultère.

 

Des excuses acceptées par la plaignante Eugénie Sagno. La jeune femme a demandé au tribunal de pardonner aussi à son mari. « Monsieur le président, à cause de mes deux enfants, je demande au tribunal de pardonner monsieur Étienne Kolié. Parce qu’il est mon mari. Pour moi, ce qu’il a fait est un accident », a-t-elle dit.

 

De son côté, Sidiki Kanté, procureur de la République près le tribunal de première instance de N’Zérékoré a demandé au tribunal de retenir le prévenu dans les liens de la culpabilité, tout en le condamnant à un an d’emprisonnement et au paiement d’une amende de 500 000 francs.

 

Après le délibéré, le juge Ibrahima Daman a rendu sa décision devant un public fortement mobilisé pour la circonstance. Il a annoncé que le tribunal a reconnu Etienne Kolié coupable des faits d’outrage public à la pudeur et violence sur dame Eugénie Sagno. Et, il l’a condamné à 5 mois de prison ferme et au paiement d’une amende d’un million de francs guinéens.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin