En mission du Front National pour la Défense de la Constitution dans la ville de Fria, le cortège du député Ousmane Gaoual Diallo a été la cible d’une attaque ce jeudi 27 février 2020. L’incident s’est produit dans la sous-préfecture de Tormélin, à mi-chemin entre Fia et Tanènè, avec des dégâts matériels importants, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Après le cortège de Dr Faya Millimouno et Cie à Kissidougou, en Région Forestière le mercredi, 19 février dernier, c’est autour du député Ousmane Gaoual Diallo d’être victime d’une attaque. Les faits se sont produits au niveau de Tormélin, dans la préfecture de Fria, en Basse Guinée, village natal de Makhissa Camara, Directeur National des Impôts.

Joint au téléphone par un journaliste de Guineematin.com Ousmane Gaoual Diallo a dit s’en être sorti indemne grâce à l’intervention des nombreux jeunes qui l’accompagnaient. « Je revenais de la ville de Fria pour une mission de sensibilisation au compte du FNDC. Après mon meeting qui a bien réussi, nous sommes venus jusqu’à la hauteur de la maison du Direction National des Impôts, Aboubacar Makhissa Camara. Des jeunes ont pris à partie le cortège dans lequel j’étais. Il a fallu la résistance des jeunes qui étaient avec moi, notamment la sécurité, pour éviter le pire. »

Le député accuse le Directeur National des Impôts, Aboubacar Makhissa Camara, d’être derrière l’attaque qui a visé son cortège. « C’est Aboubacar Makhissa Camara qui est à l’origine de l’attaque. Je pèse bien mes mots. Nos agresseurs étaient dans le domicile familial de Makhissa, situé au bord de la route. Ils étaient dans sa maison en chantier. D’abord, ils ont amené un minibus qui nous a croisés sur le chemin. Celui-ci transportait des gens qui détenaient des bouteilles d’essence et autres mais, il n’y a pas eu d’altercation à ce niveau. Nous avons continué notre chemin et c’est quand on est arrivé à la hauteur de la maison en chantier de Makhissa que les gens ont fait irruption sur la route pour attaquer le cortège à l’aide des pierres. »

Le responsable de la communication de l’UFDG a fait savoir certains de ses compagnons ont été blessés. « A présent, nous nous ne sommes plus là-bas. Nous avons réussi à passer. Au cours de l’attaque, certains parmi nous, ceux qui étaient sur les toits des véhicules, ont reçu quelques projectiles et ils sont tombés à terre. Il y a eu également des dégâts matériels enregistrés », conclu Ousmane Gaoual Diallo.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com