Comme annoncé dans nos précédentes publications, le ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes est passé ce mardi, 11 décembre 2018 devant l’Assemblée nationale pour défendre le budget de son département pour l’année 2019. Un budget que Mouctar Diallo juge insuffisant au regard des ambitions du ministère qu’il dirige, sollicitant sa revalorisation, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

C’est un projet de budget de 40 milliards 969 millions 793 mille GNF que le ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes a présenté devant l’Assemblée nationale. Un montant que Mouctar Diallo a jugé insuffisant pour couvrir les ambitions de son département, sollicitant une augmentation de cette enveloppe de 10%.

Interrogé par des médias dont Guineematin.com au sortir de la plénière, Mouctar Diallo a expliqué ses priorités pour l’année 2019 et qui justifient sa demande adressée au Parlement. « Nous avons beaucoup de priorités, notamment dans le cadre de la formation et du renforcement des capacités des jeunes pour l’employabilité. Nous voulons justement avoir des ressources pour faire en sorte que les jeunes bénéficient d’un encadrement et d’opportunités d’insertion.

C’est à dire renforcer les capacités des jeunes pour qu’ils puissent être des employés ou des entrepreneurs. Cela suppose que le ministère dispose des moyens pour pouvoir faire face à ces énormes défis », a dit le ministre qui indique que les problèmes auxquels est confrontée actuellement la majeure partie des jeunes de Guinée sont dus au manque de formation de qualité.

A en croire le ministre, c’est pour cela que cette jeunesse perd aujourd’hui de l’espoir et se lance dans la migration irrégulière aux conséquences souvent dramatiques. Mouctar Diallo souhaite inverser cette situation en faisant en sorte que les jeunes restent en Guinée, qu’ils entreprennent en Guinée et qu’ils réussissent ici. « Cela suppose justement que nous ayons les moyens pour que les jeunes soient au cœur du développement de la Guinée », a-t-il insisté.

Et pour atteindre ses objectifs, le ministre de la jeunesse mise sur l’appui des élus du peuple en plus de celui du gouvernement. « Nous avons demandé à l’Assemblée nationale, si possible, de revoir le budget alloué à notre ministère qui est stratégique ; mais, qui n’a que 0,17% du budget national de développement. Ce qui est absolument insignifiant au regard des défis et des enjeux majeurs auxquels les jeunes font face. C’est un cri de cœur, un appel lancé », souligne Mouctar Diallo.

Mais, même si son appel n’obtient pas de suite favorable, le jeune ministre rassure qu’il se battra aux côtés du président de la République et du Premier ministre pour transformer leur vision en faveur des jeunes en opportunités de formation, d’insertion dans les différents secteurs. « Que ça soit l’agriculture, l’élevage, la pêche, la pisciculture, dans les industries et dans tous les autres domaines, nous allons continuer à nous battre en faveur des jeunes », rassure le premier responsable de la jeunesse guinéenne.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél: 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin