Le tribunal de première instance de N’zérékoré a condamné hier, lundi 10 décembre 2018, deux enseignants membres du SLECG. Le tribunal les a reconnus coupables de délits d’attroupement illégal et de trouble à l’ordre public. Ils ont écopé chacun à 15 mois d’emprisonnement assortis de sursis, rapporte le correspondant de Guineematin.com à N’zérékoré.

Les enseignants membres du SLECG continuent de faire face à la justice guinéenne. Après ceux de Conakry, Kindia et Labé entre autres, c’est au tour de leurs collègues de N’zérékoré de se retrouver devant un tribunal. Poursuivis pour attroupement illégal et troubles à l’ordre public, Nyankoye Loua et Nèma Benemou ont comparu hier lundi, 10 décembre 2018 devant le tribunal correctionnel de de N’zérékoré.

Après d’intenses débats entre les enseignants qui ont plaidé non coupables et le ministère public, le tribunal a reconnu les prévenus coupables des faits d’attroupement illégal et troubles à l’ordre public. Il les a condamnés chacun à 15 mois d’emprisonnement assortis de sursis. Une décision saluée par les responsables du syndicat libre des enseignants et chercheurs de N’zérékoré.

« C’est une fierté pour nous parce que c’est une démonstration fragrante de l’indépendance des magistrats de la République de Guinée. Parce que l’exécutif voulait que ces hommes-là soient punis de façon sévère. Mais, les magistrats ont montré qu’ils sont indépendants et que personne ne peut leur donner de l’ordre. Et cela prouve à suffisance qu’on peut avoir confiance maintenant à la justice guinéenne », a réagi Fayala Doumbouya, le coordinateur régional du SLECG.

A rappeler que ces enseignants ont été arrêtés le jeudi, 30 novembre dernier, lors d’une manifestation organisée par le SLECG de N’zérékoré. Ils sont rentrés chez eux après avoir passé près de deux semaines en prison.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin