Comme annoncé dans les précédentes dépêches de Guineematin.com, ce jeudi, 13 décembre 2018, trois ministres étaient devant les députés à l’Assemblée nationale pour défendre leurs budgets sectoriels. Après les ministres Cheick Taliby Sylla de l’Energie et de l’Hydraulique et Billy Nankouma Condé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, c’est le ministre des investissements et des partenariats publics-privés qui s’est adressé à la représentation nationale.

Selon Gabriel Curtis, le budget de son département, créé au cours de l’année 2018 s’élevait à 5 milliards de francs guinéens. Pour l’exercice 2019, le nouveau ministre plaide la validation d’un montant de 16 254 090 000, dont 9 milliards qui seront affectés à son département et les 7 autres milliards à l’agence pour la promotion des investissements privés (APIP).

En rappel Gabriel Curtis qui n’a énuméré ni les montants mobilisés par son département ni ceux qu’il compte mobiliser pour l’année à venir, a dit que sa mission est axée à la promotion des investissements privés et des partenariats publics-privés (PPP), à l’appui au secteur privé, à l’amélioration du climat des affaires en Guinée et à la contribution au respect du contenu local en faveur des entreprises nationales.

De façon plus spécifique, le jeune ministre s’engage entre autres à promouvoir les investissements privés et les ppp inscrits au Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020, améliorer les conditions d’attraction des investissements nationaux et étrangers, veiller à l’amélioration de la compétitivité pays pour accroître l’attractivité des investissements directs étrangers (IDE) ou encore contribuer à l’application de la loi PPP, contribuer la lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics et la fraude…

A suivre !

Abdallah Baldé était à l’Assemblée nationale pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin