Les travaux de la revue annuelle du programme de coopération Guinée-PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) se sont ce mardi, 18 décembre 2018, à Conakry. La démarche visait à faire le point sur la mise en œuvre de ce programme, d’identifier les difficultés et contraintes rencontrées et de planifier de nouvelles activités au titre de 2019, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Cette revue est une réunion d’évaluation du travail du PNUD effectué au cours de l’année 2018. Cette institution Onusienne a mis l’occasion à profit pour annoncer les actions qu’elle compte réaliser en Guinée au compte de la nouvelle année qui s’annonce.

Lionel Laurens

Dans son discours, Lionel Laurens, représentant résidant du PNUD par intérim, a dit que cette revue annuelle constitue la toute première pour le nouveau cycle de coopération entre le gouvernement et le PNUD, couvrant la période 2018-2022. Selon lui, elle a pour objectif, entre-autres, « d’avoir une compréhension commune des résultats atteints et des transformations accomplies grâce à nos interventions d’une part. Et, de dégager un consensus sur les approches novatrices de travail qui renforceront les synergies et l’efficacité de nos équipes d’autre part. Elle répond également à une obligation de rendre compte de nos engagements pris ensemble dans le cadre du programme pays en lien avec les priorités et les stratégies nationales de développement tels qu’identifié par le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020 ».

Par ailleurs, Lionel Laurens a dit que son institution, avec l’appui des différents partenaires au développement, a réalisé plusieurs actions tout au long de l’année 2018 dans notre pays et qui ont donné des résultats probants. Ainsi, il a cité « la poursuite dans l’appui à la mise en œuvre du PNDES et des ODD au niveau local, par le soutien à la région administrative de N’Zérékoré, pour le démarrage de la mise en œuvre de son programme prioritaire d’appui au développement durable. Egalement, nous pouvons noter l’élaboration de programmes d’investissements prioritaires dans les régions de Boké, de Kindia, de Mamou, de Labé, en vue de booster l’emploi des jeunes et leur rétention en zone rurale, pour lutter contre la migration clandestine. Egalement, le renforcement de capacités du système statistique nationale pour le suivi et l’évaluation du PNDES et les objectifs de développement durable ».

En outre, le représentant-pays du PNUD par intérim a indiqué que la priorité pour son institution dans les années à venir est «d’accroitre la résilience aux chocs économiques, environnementaux et sociaux ; de favoriser une croissance économique plus inclusive et plus durable ; de promouvoir par ailleurs des institutions plus responsables et accroître la participation et le contrôle citoyen et, in fine, de réduire la pauvreté et de renforcer la cohésion sociale ».

Dr Djéné Kéita

De son côté, la ministre de la Coopération et de l’Intégration africaine, Dr Djéné Kéita a dit que l’objectif général de cette revue annuelle 2018, est de faire le point sur les résultats, les contraintes, les leçons apprises et les perspectives du programme pour l’année 2019. « Cette réunion est la réunion d’évaluation du PNUD au cours de l’année. Les prochaines étapes sont véritablement très simples. On est en plein cœur de la mise en œuvre du PNDES. Donc, pour le ministère de la Coopération, ce qui m’importe, c’est d’aller voir ces réalisations sur le terrain, d’aller voir les résultats atteints, et d’aller voir les populations bénéficiaires et les écouter, pour savoir comment ça été atteint et quels sont leurs besoins qui restent encore à achever afin que le PNUD puisse nous aider à y arriver ».

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin