A un peu plus d’une semaine de la fin de l’opération d’enrôlement des électeurs et de révision des listes électorales, le pouvoir s’active sur le terrain pour amener ses partisans à se faire recenser. C’est dans ce cadre qu’une délégation du gouvernement séjourne depuis quelques jours à N’Zérékoré. Les membres de cette délégation ont rencontré un groupe de femmes de la ville ce samedi, 07 décembre 2019, pour discuter de la stratégie à adopter pour atteindre l’objectif, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

Conduite par le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, Papa Koly Kourouma, cette délégation est composée aussi du ministre de la santé, le Colonel Rémy Lamah, le ministre des pêches et de l’économie maritime, Fréderic Loua, et le directeur national de la pharmacie, Dr Nyankoye Goumou. Ces différents responsables du pays ont reçu le groupement des femmes balayeuses de N’Zérékoré au siège régional du parti GRUP. Ces femmes sont venues avec leurs récépissés en mains pour prouver qu’elles se sont déjà fait enrôler. Une attitude vivement saluée par Dr Nyankoye Goumou, qui a expliqué l’objectif de la venue de cette mission à N’Zérékoré.

Papa Koly Kourouma, ministre de l’hydraulique et de l’assainissement

« C’est le président de la République qui nous a mandatés pour venir auprès de vous afin de vous sensibiliser à vous faire recenser. Parce que si tu n’es pas recensé, tu n’es pas considéré comme guinéen, on peut te confondre à un ivoirien ou une autre personne étrangère dans ton propre pays. On a vu vos cartes d’électeurs mais allez-y mobiliser encore vos camarades, vos enfants, vos familles pour qu’ils aillent se faire recenser. Parce que bientôt Zogota (une société minière) va commencer ses activités. Et si tu n’es pas recensé et que tu n’as pas cette carte, ça veut dire que tu n’auras pas d’emploi là-bas. Et, ce n’est pas la carte d’identité nationale qui sera demandée, c’est plutôt cette carte d’électeur », a-t-il déclaré.

Abondant dans le même sens, Papa Koly Kourouma a proposé un marché à ces femmes. Il a demandé à chacune d’elles d’aller faire recenser cinq personnes et venir lui montrer les preuves en contrepartie d’une récompense. « D’ici le samedi prochain, nous demandons à chacune d’entre vous d’amener 5 personnes à se faire recenser. Et quand vous le faites, photocopiez leurs cartes d’électeurs et vous nous les envoyez le samedi. On verra ce qu’on pourra faire pour vous. Parce que vous qui êtes là, vous représentez plus de 40 000 personnes. Et si chacune de vous fait recenser plus de 5 personnes, on peut avoir plus de 200 000 personnes. Alors, on vous attend le samedi prochain », a lancé le ministre.

Il a promis par ailleurs d’octroyer des équipements à ces femmes des équipements nécessaires pour bien assainir la ville de N’Zérékoré. Après ce meeting, la délégation s’est rendue à Kéréma, district relevant de la sous-préfecture de Bounouma, à une dizaine de kilomètres de la ville de N’Zérékoré pour inaugurer un collège construit dans le cadre de l’ANAFIC.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin