Un incendie d’origine inconnue s’est produit dans la journée du jeudi, 06 février 2020, dans la sous-préfecture de Songoya (Préfecture de Faranah). Il n’y a pas eu de pertes en vies humaines, mais d’importants dégâts matériels ont été enregistrés, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Faranah.

L’incendie est survenu à Songoya hôpital, un district dirigé par Gnama Camara. « J’étais à la mosquée pour la prière de 13 h 30, lorsque j’ai entendu des cris. J’ai jeté un coup d’œil et j’ai vu que c’est la case de ma petite-fille du nom de Kanko qui a pris feu. Sous l’effet du vent, le feu s’est propagé pour toucher d’autres cases voisines. Grâce à la mobilisation des citoyens, le feu a fini par être maîtrisé », explique le président du district.

Mais avant d’être maîtrisé, le feu avait déjà brûlé 10 cases, faisant d’importants dégâts matériels. « Il y avait 40 sacs de riz dans une case, on a pu sortir 14 sacs et les 26 ont été calcinés. De nombreux sacs de manioc et de fonio ainsi que d’autres ont été également consumés », ajoute notre interlocuteur.

Monsieur Gnama Camara regrette cette situation et appelle à l’aide pour les sinistrés. « Nous demandons de l’aide auprès du gouvernement et des personnes de bonne volonté. Les victimes vivent actuellement dans situation pitoyable. Elles ont perdu leurs cases, leur nourriture et leurs habits. C’est vraiment déplorable ce qui leur est arrivé », a dit l’autorité locale.

A noter que cet incendie est intervenu trois jours seulement après celui enregistré le lundi, 03 février dernier dans le district de Nora, relevant de la sous-préfecture de Beindou (Préfecture de Faranah).

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tel : 00224 620 24 15 13/ 660 27 27 07

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin