Manifs contre le 3ème mandat : l’appel du FNDC ignoré à Kaloum

28 février 2020 à 13 01 49 02492

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) accentue la pression sur le gouvernement du président Alpha Condé qui veut doter notre pays d’une nouvelle constitution. Entamées hier, les nouvelles manifestations se poursuivent ce vendredi 28 février 2020, à travers le pays. Dans la commune de Kaloum, centre administratif, les activités fonctionnent normalement. Boutiques, magasins, banques et assurances, tournent à plein régime a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Démission du ministre Yéro Baldé : ce qu’en pensent des citoyens de Conakry

28 février 2020 à 13 01 40 02402

Abdoulaye Yéro Baldé, ministre démissionnaire de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, a démissionné du gouvernement guinéen ce jeudi, 27 février 2020, à un moment où notre pays est englué dans une crise sociopolitique sans précédent. Des citoyens de Conakry, interrogés par un reporter de Guineematin.com ce vendredi, apprécient diversement cette décision.

Lire

Ousmane Gaoual aux jeunes de Boké : « il faut empêcher le double scrutin du dimanche »

28 février 2020 à 13 01 22 02222

Après avoir connu beaucoup d’écueils, la délégation du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), conduite par Ousmane Gaoual Diallo, est arrivée dans la soirée d’hier, jeudi 27 février 2020, dans la ville de Boké. Le meeting, programmé à la place des Martyrs où le 3ème mandat devrait être cloué au pilori, n’a pu s’y tenir suite à l’intervention des forces de l’ordre. La foule s’est retrouvée au siège local de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) où des discours ont été tenus, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Pendant que le médiateur est emballé par une crise interne, Emballo prête serment

28 février 2020 à 13 01 08 02082

Il l’avait promis. Il l’a fait. Umaru Sissoco Emballo a prêté serment hier, jeudi 27 février 2020. La cérémonie s’est déroulée dans un hôtel de la capitale, Bissau. Preuve que cette investiture ne marque pas la fin de la crise post-électorale consécutive à la présidentielle du 29 décembre 2019. Loin de là. Le Premier ministre crie au coup d’Etat. Sa victoire reconnue plusieurs fois par la CENI, le général Sissoco entend désormais exercer ses fonctions de chef d’Etat. D’autant plus que son prédécesseur a quitté le palais présidentiel aussitôt après sa prestation de serment.

Lire

Manifs du FNDC : notre constat sur le tronçon Sonfonia-Wanindara ce vendredi

28 février 2020 à 12 12 53 02532

Contrairement à la journée d’hier qui avait démarré avec des émeutes sur le tronçon Sonfonia et Wanindara, la situation est calme ce vendredi matin dans cette partie de la commune de Ratoma. Aucune manifestation n’est enregistrée, mais les activités sont fortement paralysées le long de la route le Prince, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Elections du 1er mars en Guinée : l’UA rappelle sa mission d’observation électorale

28 février 2020 à 12 12 22 02222

Un nouveau coup dur pour les autorités guinéennes qui se font isoler au fur et à mesure qu’approchent les élections législatives et le référendum constitutionnel du 1er mars 2020. Un double scrutin contesté par l’opposition guinéenne, qui menace d’empêcher le vote. Après le retrait de l’OIF du processus électoral, l’annulation de le venue en Guinée d’une mission de chefs d’Etat de la CEDEAO et de la mission d’observation électorale de l’organisation sous régionale, c’est au tour de l’Union africaine de s’éloigner du processus électoral.

Lire

Prolifération des comptes du chef de l’Etat sur les réseaux sociaux : la présidence réagit

28 février 2020 à 11 11 52 02522

Communiqué : Le ministre d’État chargé des Affaires présidentielles constate avec regret la prolifération de comptes Facebook et Twitter non certifiés attribués au Pr. Alpha Condé, président de la république, chef de l’Etat, avec des contenus inappropriés, malheureusement repris in extenso par certains médias sans aucun effort de vérification et d’authentification.

Lire

Incendie au marché de Mamou : de nombreuses boutiques calcinées

28 février 2020 à 9 09 12 02122

Peu après celui qui a ravagé le grand marché de Mamou, un autre incendie s’est produit dans la nuit du jeudi à ce vendredi, 28 février 2020, au marché central de Mamou. Cet incendie, dont l’origine est encore inconnue, n’a causé aucune perte en vie humaine, mais d’énormes dégâts matériels ont été enregistrés, a appris un journaliste de Guineematin.com de sources locales.

Selon nos informations, l’incendie s’est déclaré aux environs de 23 heures. Avec fureur, les flammes ont consumé plusieurs boutiques et magasins de la place. Quelques conteneurs de commerce ont également été ravagés par le feu. Certains commerçants ont bravé les flammes pour quelques marchandises et décoiffé leurs boutiques.

Comme il est de coutume ces derniers temps, les sapeurs-pompiers ont manqué au rendez-vous. Ils étaient absents des lieux. C’est avec de l’eau et du sable que la population, en majorité des jeunes, a combattu ce puissant feu.

Pour l’heure, on ignore l’étendue des dégâts et le nombre de boutiques et de magasins calciné dans cet incendie qui plonge les habitants de la ville carrefour dans la consternation.

Nous y reviendrons !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Tel : 622 97 27 22

Lire

Mission de chefs d’Etat à Conakry : la CEDEAO dément la présidence guinéenne

28 février 2020 à 8 08 44 02442

La présidence de la République de Guinée avait tenté de démentir l’information révélée par RFI et annonçant l’arrivée avortée d’une mission de chefs d’Etat de pays membres de la CEDEAO en Guinée. Quelques heures plus tard, la commission de la CEDEAO a publié un communiqué confirmant le report de la venue d’une mission de bonne volonté de l’organisation sous régionale, qui devait arriver ce vendredi, 28 février 2020, à Conakry. Elle a annoncé également avoir renoncé à déployer une mission d’observation des élections législatives et du référendum constitutionnel du 1er mars prochain en Guinée.

Guineematin.com vous livre ci-dessous le communiqué de la commission de la CEDEAO.

COMMUNIQUE DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO

 

1-   Une mission des Chefs d’Etats de la CEDEAO conduite par S.E.M ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République du Niger, Président en exercice de la CEDEAO, était prévue arriver à Conakry, en République de Guinée, le vendredi 28 février 2020.

 

2-   Cette mission de bonne volonté, composée des Présidents du Nigéria, du Burkina Faso et du Ghana avait pour objectif de porter un message de paix et de solidarité à l’endroit du peuple et du gouvernement guinéens, dans une période importante pour ce pays frère.

 

3-   La mission des Chefs d’Etat, visait également à rencontrer SE Professeur Alpha Condé, Président de la République de Guinée et à s’informer auprès de lui sur les préparatifs et le déroulement des élections législatives et référendaires prévues le 1er mars 2020.

 

4-   Cette mission a malheureusement dû être reportée compte tenu de certains engagements et contraintes liés au calendrier électoral du Président de la République de Guinée.

 

5-   A quelques jours des scrutins, l’existence de certains facteurs qui laissent supposer que la situation sur place n’est pas exempte de tout risque, il a été demandé à la Commission de renoncer à déployer une mission d’observation des élections.

 

6-   La Commission reste toujours disponible pour apporter son soutien à la Guinée et exhorte toutes les parties à agir dans le sens de la préservation de la paix et de la cohésion sociale dans l’intérêt de la Guinée.

 

Fait à Abuja, le 27 février 2020

 

 

 

Lire