Organisée par le haut conseil des anciens de Timbo, en collaboration avec la fondation Karamoko Alpha, la deuxième édition de la Ziara de l’érudit Karamoko Alpha Mo Timbo s’est tenue les 27 et 28 décembre 2019, dans la sainte cité de Timbo. La cérémonie de lancement de cette activité religieuse a été présidée par le Secrétaire Général des affaires religieuses, accompagné d’une forte délégation ministérielle au sein de laquelle se trouvaient le ministre de la culture, Sanoussy Bantama Sow et l’ex ministre des transports, Mamadou Alioun Diallo.

La première autorité religieuse de Guinée a mis cette occasion à profit pour prêcher la paix et l’unité entre les guinéens, a constaté un reporter de Guineematin.Com qui a pris part cette Ziara.

Venus des quatre coins de la Guinée et d’ailleurs, plusieurs milliers de fidèles ont pris part à cette activité religieuse. Pendant deux jours, dans la fraternité et la paix, ce beau monde s’est remémoré la vie et les œuvres de Karamoko Alpha Mo Timbo. Une veillée nocturne, des cantiques religieux, des prières, des recueillements sur la tombe de l’érudit et des récits sur la vie de Karamoko Alpha Mo Timbo et Almamy Ibrahima Sambégou ont été faits par les participants à cette deuxième édition de la ziara de Karamoko Alpha Mo Timbo.

Prenant la parole devant ce monde musulman, l’inspecteur régionale des affaires religieuses de Mamou, Elhadj Amadou Kolon Barry, s’est réjoui de la mobilisation, tout en priant la paix et la cohésion sociale entre les guinéens.

Elhadj Amadou Kolon Barry, inspecteur régionale des affaires religieuses de Mamou

« Nous sommes très fiers de la fortement mobilisation pour cette deuxième édition. Nous espérons que l’activité s’est très bien passée… Le monde entier tremble aujourd’hui. Le Mali, le Burkina Faso, le Nigeria et partout ailleurs il y a des violences. Si vous voyez tout ce beau monde ici, c’est parce qu’il y a la paix. N’acceptons pas de se battre. Nous prions Allah d’éteindre la fumée qui se prépare actuellement dans ce pays. Nous prions pour la paix et la cohésion sociale entre les fils de ce pays. La guerre n’est bonne pour personne. Nous invitons les gouvernants et les gouvernés à lutter contre les violences. Car, la Guinée est notre dénominateur commun », a indiqué Elhadj Amadou Kolon Barry.

Présent à cette ziara, Elhadj Boubacar Barry, un des petits-fils de Almamy Ibrahima Sambegou, a magnifié l’homme (Almamy Ibrahima Sambegou) et ses œuvres.

 

« C’est une occasion pour immortaliser Almamy Ibrahima Sambegou qui a bataillé pour l’implantation de l’islam dans notre contrée. C’est pourquoi, nous allons implanter un foyer coranique dans la sous-préfecture afin de continuer son œuvre. Il s’est lancé pour la sauvegarde de la tradition. Tout le monde doit honorer cet homme. Il a jeûné pendant 7 ans, 7 mois, 7 semaines et 7 jours pour le rayonnement et l’épanouissement de l’islam dans notre contrée. Donc, il faut au moins reconnaître l’homme et son œuvre », a dit Elhadj Boubacar Barry.

Pour sa part, le secrétaire général des affaires religieuses, Elhadj Djamal Bangoura, a mis cette occasion à profit pour demander aux guinéens de s’unir davantage pour la stabilité de la Guinée. Il a demandé aux participants à cette activité religieuse d’être des ambassadeurs de la paix.

« Je suis très content d’être là avec mes frères musulmans pour transmettre les salutations du Président de la République pour l’organisation de cette Ziara. Je saisis cette occasion pour demander aux fils de la Guinée de s’unir davantage pour la stabilité de ce pays et renforcer l’unité entre nous Guinéens. Vous qui êtes là, soyez des ambassadeurs de la paix. L’islam est une religion d’Union, de fraternité et de concorde. Si aujourd’hui nous sommes divisés, c’est parce que nous avons abandonné les traces laissées par nos ancêtres… Ne soyez pas de ceux qui attisent les violences dans ce pays », a conseillé Elhadj Djamal Bangoura.

De Timbo, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin