Comme annoncé dans nos précédentes publications, la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix a été lancée hier lundi, 17 décembre 2018 dans toutes les villes de la Guinée. A Boké, c’est le préfet qui a présidé la cérémonie en présence de plusieurs cadres et citoyens de la ville, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

Pour le lancement de cette troisième édition de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix (SENACIP), le ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté a été représenté à Boké par Mayéni Camara, directrice nationale de la prévention des conflits et de la préservation de la paix. Dans son intervention, elle est revenue sur l’objectif de la SENACIP.

« Cette semaine s’inscrit dans le cadre de la consolidation de la paix, de la préservation des acquis, de la sensibilisation des femmes, de la jeunesse et toutes les franges de la société guinéenne sur les notions de civisme et de citoyenneté », a-t-elle indiqué.

En procédant au lancement officiel de l’événement, le préfet de Boké, Aboubacar M’Bop Camara, a invité la population de la localité à s’engager dans l’édification d’une Guinée unie et prospère. « Il faudrait que l’on comprenne qu’on doit être citoyen au même titre que ceux qui ont bataillé pour l’indépendance de la Guinée. Nous aussi nous devons faire notre part du jeu, notre bataille pour qu’enfin de compte nous puissions jouer notre rôle dans le développement de notre pays », a exhorté le préfet.

Durant sept (7) jours, la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix sera marquée par des conférences, des séances de sensibilisation et une journée d’assainissement de la ville de Boké.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 98 49 38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin